Le Château Dauzac passe au vegan

La semaine dernière, le Château Dauzac annonçait qu’il passait au vegan. Il s’agit d’une première pour un grand cru classé. On vous explique tout !

Le Château Dauzac produit des vins de l’appellation Margaux, classés depuis 1855. Tout récemment, ce grand nom a décidé de passer au vegan. Son millésime 2016 sera le premier a porter le petit logo en forme de feuille, attestant de l’absence d’une quelconque substance animale dans ses bouteilles.

Mais alors Jamy, le vin n’est pas un produit « vegan » de base ?

C’est vrai, on pourrait a priori penser que le vin est par essence vegan puisqu’il s’agit d’un produit végétal, fabriqué uniquement avec du raisin. Certes, mais il existe un procédé utilisé depuis toujours (comprenez depuis l’époque des Romains, ces assoiffés) pour débarrasser le vin de ses impuretés au moment de son élaboration : le collage. Pour se faire, une substance d’origine protéique doit être ajoutée. Dans la plupart des cas, le collage se fait avec du blanc d’œuf. Vous voyez donc où se situe le problème si on se place du point de vue d’un vegan. Pour proposer une alternative, le Château Dauzac innove et effectuera désormais ses collages grâce à de la pâte de petit pois. A terme, tous les vins de l’appellation seront collés ainsi, et seront donc vegans.

Que l’on en pense du bien ou du mal, que les puristes lèvent leurs boucliers ou passent leur chemin, c’est une évolution qui montre bien que les idées vegan pénètrent des sphères de plus en plus larges de la société. Mais c’est avant tout une bonne nouvelle pour les vegans qui ont un vin à ajouter dans leur panorama de possibilités.

Quel est votre avis sur ce changement ?


Pour plus d’informations sur le collage du vin  
Le site
Facebook