Le nouveau paysage du domaine de Certes-et-Graveyron

La semaine d’inauguration du domaine de Certes-et-Graveyron a eu lieu du 7 au 15 octobre. Les nombreuses animations et visites ont permis aux visiteurs de découvrir le nouveau paysage du « poumon vert » de 530 hectares du bassin d’Arcachon après dix ans de travaux et de rénovations.

Sur le bassin d’Arcachon, les communes d’Audenge et de Lanton abritent un domaine de 530 hectares dont 180 de bassins d’eau. Propriété du Conservatoire du littoral, Certes-et-Graveyron est un véritable poumon vert, considéré avec ses digues et ses écluses comme le marais endigué le plus vaste d’Europe.

Après dix ans de travaux de valorisation, le domaine a rouvert ses portes au public lors de sa semaine inaugurale. Le public a retrouvé les spécificités de cet espace naturel entre terres et océan, ainsi que l’importance de son rôle environnemental. Le domaine protège non seulement le littoral de l’érosion, il est également un pôle majeur de la biodiversité en Gironde. A l’année ou pendant leur migration, pas moins de 253 espèces d’oiseaux trouvent refuge, hivernent et se reproduisent au cœur du domaine. De nombreuses espèces de mammifères, de reptiles, d’amphibiens et d’insectes dont certaines rares ou en danger sillonnent la zone à toutes les saisons, sans compter la diversité de la flore.

Onze agents départementaux ont été engagés pour gérer le site, l’entretenir, veiller au fonctionnement des trente et une écluses et accueillir le public. 130 000 visiteurs foulent chaque année le sol du domaine pour se ressourcer, profiter du paysage le long des circuits de Certes et de Graveyron, ou à bord d’un canoë-kayak. Le site propose un certain nombre d’activités notamment artistiques.

Pour la petite histoire, les origines du parc de Certes-et-Graveyron sont féodales et remontent à la Guerre de cent ans. Le marquis de Civrac décide d’exploiter le marais salant au 18ème siècle. Il sera modifié en bassin de pisciculture au siècle suivant. L’agriculture et la sylviculture se sont également diversifiées à ce moment-là. Les travaux engagés par le département de Gironde représentent quinze millions d’euros. Ils ont permis la rénovation du patrimoine bâti comme la ferme de Graveyron et la création d’un pôle dédié à la biodiversité, à la recherche, au patrimoine historique et aux activités traditionnelles d’élevage et de pêche.

Alors que le site a officiellement retrouvé son allure du dix-neuvième siècle et s’inscrit à présent dans l’avenir, les éditions Le Festin ont publié un ouvrage dédié au domaine de Certes-et-Graveyron, retraçant son histoire à travers ses paysages, ses mouvements humains et naturels.


Domaine de Certes-et-Graveyron
https://www.gironde.fr/environnement/espaces-naturels-et-biodiversite#progress-2
Ouvrage Le domaine de Certes et Graveyron, Le Festin, en collaboration avec le Conseil départemental de la Gironde et le Conservatoire du Littoral. Collection Les Petites Variations. Octobre 2017.

Fanny Houot