Home / Actualités  / Nouvelle étape dans la création du TGV Bordeaux-Londres

Nouvelle étape dans la création du TGV Bordeaux-Londres

[et_pb_section bb_built=”1″][et_pb_row][et_pb_column type=”4_4″][et_pb_post_title _builder_version=”3.0.95″ title=”on” meta=”off” author=”off” date=”off” categories=”on” comments=”on” featured_image=”off” featured_placement=”below” text_color=”dark” text_background=”off” /][et_pb_text _builder_version=”3.0.95″ background_layout=”light” header_text_align=”justify” text_orientation=”justified”]

Annoncé en avril dernier, le projet de TGV qui relierait Bordeaux à Londres en moins de 5 heures, a franchi une étape décisive ce mercredi 10 octobre : un accord des gestionnaires pour démarrer l’étude de faisabilité. Royal baby, nous voici !

Atteindre la capitale britannique par voie ferrée, sans transiter par la gare Montparnasse, et ce en moins de 5 heures. Le projet est sur les rails, si l’on croit le communiqué de presse diffusé par les quatre gestionnaires d’infrastructure.

Ce mercredi 10 octobre,  le concessionnaire de la LGV, Liséa, Eurotunnel et high Speed 1, première ligne à grande vitesse du Royaume-Uni , ont en effet conclu un accord préalable au lancement d’une étude de faisabilité des adaptations nécessaires de la gare de Bordeaux Saint-Jean à l’accueil d’un futur trafic transmanche.

L’étude portera sur la mise en place des installations nécessaires aux contrôles de sécurité frontaliers permettant ainsi aux passagers de se rendre directement de Bordeaux Saint-Jean à Londres Saint Pancras.

Un tracé qui contourne la capitale

Surfant sur le succès des liaisons aériennes vers Londres, les différentes parties prenantes envisagent de créer une ligne hebdomadaire, dans un premier temps, puis journalière, qui relierait la gare Saint-jean au centre ville de Londres. Pour ce faire, le TGV emprunterait l’itinéraire Bordeaux-Lille en contournant Paris.

La question du prix du billet reste à déterminer. Mais le quotidien régional Sud-Ouest évoquait en avril dernier un chiffre inférieur à 100 euros.

[/et_pb_text][/et_pb_column][/et_pb_row][/et_pb_section]