Home / Actualités  / RER métropolitain : quel est le projet ?

RER métropolitain : quel est le projet ?

Examiné ce lundi 17 décembre en séance plénière par le Conseil Régional de Nouvelle Aquitaine , le projet d’un Réseau Express Régional girondin a été approuvé. Il sera déployé d’ici 2028.

L’idée n’est pas nouvelle. Gérard Chausset Président de la commission Transport de Bordeaux Métropole, défend en effet le projet d’un RER métropolitain via son blog, depuis quelques mois déjà. Ce nouveau type de transport permettra en effet  de réduire considérablement les temps de trajets des usagers néo-aquitains, mais également de décongestionner les axes du centre-ville de Bordeaux et de la petite ceinture.

Il répond également à un enjeu environnementale majeur :  l’amélioration de la qualité de l’air sur le territoire, ” en effet, la trop grande utilisation de la voiture individuelle dans les déplacements urbains favorise l’étalement urbain, diminue la qualité de l’air et augmente les gaz à effet de serre (GES)“, note le communiqué de la Région.

Un RER pourquoi, comment ?

Tel qu’il a été approuvé ce lundi 17 décembre lors du conseil régional, le futur Réseau régional express  se composera de TER métropolitains et de lignes de cars express. Il desservira les principaux points d’entrée périurbains ainsi que le cœur de la métropole, en empruntant 2 lignes : l’une entre Libourne et Arcachon, l’autre entre Saint Mariens et Langon.

Pour estimer le temps de trajet gagné, le journal Sud Ouest a mis en ligne, le 29 novembre dernier, un simulateur de transport. Le résultat est sans appel : 43 minutes de gagnées pour un Ambarès/ Talence, 18 pour un Carbon-blanc/ Bègles, 8 pour un Cauderan / Cenon.

Calendrier des opérations

Dès l’automne 2019, la Région lancera une première ligne expérimentale de cars express entre Créon et Bordeaux. Suivront, dès 2020, les premières dessertes TER directes entre Libourne et Cestas. La Région entend également augmenter la fréquence des TER périurbains.

Il faudra cependant attendre 2025 pour que des liaisons directes seront instaurées entre Libourne et Arcachon, puis,  2028, pour que des liaisons du même type soient mises en service entre Langon et Saint-Mariens.