Home / Actualités  / Une aide de 300 000 euros accordée aux commerçants bordelais victimes des casseurs

Une aide de 300 000 euros accordée aux commerçants bordelais victimes des casseurs

 

Le conseil de Bordeaux avait à coeur de trouver une solution pour venir en aide aux commerçants durement touchés les samedis par les mobilisations, et plus encore par les casseurs.

En visite à Bordeaux vendredi, le Premier ministre Edouard Philippe est allé à la rencontre des commerçants du centre-ville. Il a annoncé une aide d’un million d’euros en faveur des villes les plus touchées, dont 300 000 euros pour Bordeaux. Cette aide soutiendra les fonds mis en place par les collectivités locales, pour les actions collectives ou animations commerciales.

Lors de la réunion mensuelle du conseil hier, ce fond de soutien a été confirmé, pour “alléger les souffrances des commerçants“. Des mesures ont déjà été proposées sur le site de la CCI pour venir en aide aux commerçants comme l’étalement des cotisations sociales sans majoration, ou la mise en place d’un système de franchise unique pour ceux qui ont subi des dégradations sur plusieurs samedis.

En mars, le conseil de Bordeaux proposera une exonération des droits de terrasse pour ceux qui n’ont pas pu les installer, et une exonération des droits d’occupation du domaine public pour la braderie des commerçants qui s’ouvre ce mercredi pourrait être mise en place. La braderie a lieu habituellement du vendredi au dimanche, mais exceptionnellement cette année, elle se tiendra de mercredi à vendredi, pour éviter que badauds et manifestants ne se croisent samedi, à l’occasion de l’acte XIII.