Home / Actualités  / BM 2050 : 4 scénarios pour l’avenir de la Métropole

BM 2050 : 4 scénarios pour l’avenir de la Métropole

Au terme de 12 mois d’une démarche prospective partagée par 120 000 personnes #BM2050 a présenté 4 scénarios d’avenir cohérents pour la Métropole, synthétisant ainsi les 2 000 propositions collectées.

Bien avant le grand débat, Bordeaux Métropole, via son projet #BM2050, a lancé une vaste concertation populaire dans 28 de ses communes. Son ambition ? Mettre à disposition des politiques, une boîte à idées pour la construction d’un avenir commun sur le territoire.

Cette étude prospective a réuni 120 000 participants, autour de rencontres , sur le site de la mission, lors de débats, hackathons, créathons, concours, serious game…. et a recueilli un total de 2 000 contributions. Ces dernières ont fait émerger 450 propositions concrètes, sur des thèmes aussi variés que la mobilité, la culture, l’enseignement ou encore l’intelligence artificielle…Autant de pistes qui ont permis aux équipes de la Métropole, d’élaborer 4 scénarios envisageables pour le futur du territoire.

1 : La métropolisation continue finit par s’autoréguler

C’est le scénario au fil de l’eau, demandé par tous ceux qui souhaitent que rien ne change. Dans ce scénario :” Les signaux faibles enregistrés il y a quelques années deviennent des signaux forts : augmentation des prix de l’immobilier, et donc éloignement de la classe moyenne toujours plus tributaire de sa voiture et épanouissement d’une métropole chère, non inclusive, repoussant sur ses franges de plus en plus de personnes souffrant d’un sentiment de déclassement donc d’injustice. C’est le scénario du court terme, fondé sur le fait qu’à terme tout finit toujours par s’arranger.”

 2 : L’exigence décarbonée règle la ville

En prenant en compte l’urgence climatique  “ce scénario fait de l’exigence décarbonée l’enjeu cardinal et subordonne toutes les politiques publiques à ses exigences”. Apparaît alors une métropole extrêmement dense, qui lutte contre l’étalement urbain, une métropole qui décide de restreindre de façon drastique sa circulation automobile et ses nuisances, d’imposer l’isolation de ses bâtiments anciens quelle que soit leur valeur patrimoniale, d’interdire le béton dans ses constructions, d’imposer les circuits courts, etc…”

3 : La nature redessine la ville

C’est le scénario “d’une croissance différente, peu centralisée et qui se développe sur les franges des 28 000 hectares de nature de la métropole. Celui de mise en valeur de tous les espaces de nature à commencer par la Garonne sur les 12 communes qu’elle traverse. C’est aussi la réouverture des esteys, la redécouverte et l’aménagement du réseau hydrographique autrefois enfoui. C’est celui de la création de galeries techniques souterraines autorisant la réorganisation des réseaux et donc la libération du sous-sol permettant enfin de planter les rues et de créer des îlots de fraîcheur, etc… ”

4 : L’équilibre des territoires fait la vie

C’est le scénario de l’équilibre des territoires, qu’ils soient métropolitains ou extérieurs à la métropole. C’est le scénario des échanges intellectuels,de biens ou de personnes. “C’est aussi le scénarios des réseaux, du collaboratif, des nouveaux écosystèmes, du soutien aux énergies humaines et à l’innovation, de la flexibilité. C’est le scénario de la mobilité, du métropolitain, des nouveaux modes de déplacement, d’un vrai schéma de logistique urbaine, du développement de l’emploi en péri-urbain, de l’expérimentation, de l’agilité dans tous les domaines…”

Détaillés dans un livre à paraître le 11 juin, « 2050, tout commence aujourd’hui » ces 4 scénarios permettront aux élus et grands acteurs privés ou publics, d’ imaginer et d’adapter les projets qui façonneront la métropole de 2050.


Plus d’infos