Home / Actualités  / Quel avenir pour les boulevards ?

Quel avenir pour les boulevards ?

Le sujet des boulevards fait partie des grands projets qui tiennent à coeur au Maire de Bordeaux. Lors du conseil municipal du jour, la réflexion a été lancée sur l’aménagement des barrières et des boulevards. L’idée est de ne pas en faire uniquement une zone de mobilité ou qu’un simple lieu de passage, mais de le faire vivre, en associant les villes de Bègles, Talence et du Bouscat ainsi que les riverains autour d’une commission.

Une nouvelle utilisation des boulevards

Nicolas Florian l’avait annoncé dès son élection, la question des boulevards serait au coeur de son mandat. Pour l’élu, « les boulevards et les barrières ne doivent plus être une frontière pour les usagers ». Pour le maire, il s’agit d’un projet « à moyen et long terme », et la réflexion doit désormais être ouverte pour réfléchir au stationnement, aux piétons, aux cyclistes et la meilleure cohabitation entre les usagers. Mais pas uniquement. Car Nicolas Florian a précisé que les boulevards représentent 12 kilomètres pour 80 000 habitants, et cette réflexion doit s’inscrire dans une action globale avec les riverains qui doivent y prendre part.

Une commission regroupera un groupe de pilotage, et une étude sera menée tout le mois de mai. Une mission dédiée rédigera une délibération qui saisira Bordeaux Métropole pour lui transmettre « ses attentes, et les propositions que la Ville doit appliquer » a ajouté Nicolas Florian. La délibération devrait avoir lieu en juin, pour fixer une méthodologie dès juillet.

Un engagement électoral ?

Le débat a été houleux lors du conseil municipal. L’opposition a dénoncé un engagement sur le long terme, qui irait au-delà du mandat d’intérim du successeur d’Alain Juppé. Pour Michèle Delaunay,  « c’est une très bonne proposition car elle ouvre le débat mais je lui fais cependant un reproche. Nous sommes à 10 mois des élections municipales. Dans ces 10 mois allons-nous faire des réalisations grandioses ? La transformation de ces boulevards s’impose mais ne pourra pas être réalisée dans un délai si court. ». Pour Nicolas Florian, la proximité des prochaines élections ne doit pas empêcher la mise en place de projets de rayonnement pour la ville. « On est pas loin du calendrier électoral mais je me souviens qu’avant 2014 on ne s’était pas arrêtés de travailler » a-t-il ajouté.

En attendant, ce vœu prononcé par le maire a été exaucé, puisqu’il a été adopté majoritairement par le conseil municipal. D’ici cet été, les bordelais en sauront plus sur l’avenir de leurs boulevards, et de ce nouvel aménagement qui a l’ambition d’offrir un nouveau souffle à la belle endormie.