Home / Actualités  / Le plus célèbre des trois-mats barque « le Belem » sera à Bordeaux du 16 au 19 mai

Le plus célèbre des trois-mats barque « le Belem » sera à Bordeaux du 16 au 19 mai

Il a été l’un des tout premiers navires à être classé monument historique en France (1984). Le célèbre trois-mats barque « le Belem » passera sous le pont Chaban Delmas le jeudi 16 mai. Il sera ensuite amarré au ponton d’honneur, près du pont de pierre, et ouvrira ses portes au public les 18 et 19 mai.

Selon le site de la fondation Belem, le 10 juin 1896, après 6 mois de construction dans les chantiers Dubigeon à Chantenay sur Loire, le fameux trois-mats à coque en acier est mis à l’eau à Nantes par l’armement Denis Crouan Fils. 

Petit retour historique 

Le Belem tire son nom de son comptoir de commerce au Brésil et sa devise « Ordem e Progresso » inscrite sur sa proue, qui est également celle du pays. Jusqu’en 1914, le navire sillonne l’Atlantique et achemine en France, des fèves de cacao d’Amazonie pour le chocolatier Menier , puis, plus tard, du rhum et de la canne à sucre.  La bateau est ensuite racheté. Tout d’abord par le duc de Westminster en 1914 qui le transformera en un yacht de luxe après l’avoir équipé d’un moteur. Puis par Sir Arthur Ernest Guinness en 1921 qui l’utilisera pour faire le tour du monde et le renommera Fantôme II. 

La naissance du navire-école en Italie 

Vittorio Cini, puissant capitaine d’industrie italien rachète aux héritiers d’Arthur Ernest Guinness l’élégant trois-mâts. Il destine alors le bateau à la Fondation Giorgio Cini qu’il vient de créer, au début de l’année 1951. Cette dernière a pour vocation initiale la restauration de l’Ile San Giorgio Maggiore dégradée par 150 ans d’occupation militaire. 

Mais sur l’île, Vittorio Cini installe aussi des centres d’enseignement professionnel, notamment le Centro Marinaro, destiné à former aux métiers de la marine marchande. Le Belem prend alors le nom « Giogio Cini » et est offert aux élèves du Centro Marinaro et de l’Istituto en guise de navire-école. Réaménagé pour l’occasion, le bateau effectue chaque été trois croisières d’instruction pour les meilleurs élèves des instituts professionnels navals d’Italie. Mais trop vétuste pour répondre aux impératifs de la formation navale moderne, Le Giorgio Cini effectue sa dernière croisière au cours de l’été 1967. En 1972, l’armée des carabiniers, qui aspire à disposer d’un navire-école de prestige, propose de financer les travaux pour sa remise à neuf.

Un joyau du patrimoine français 

En janvier 1979, la Caisse d’Epargne française a réussi à réunir les fonds nécessaires pour son acquisition. Le Giorgio Cini reprend alors son nom d’origine et redevient le Belem. En 1980, la fondation Belem est créée par la caisse d’épargne qui lui fait don du navire. De nouveaux travaux sont entrepris pour le transformer en navire école civil. Il est alors  transféré à Paris, et est amarré au pied de la Tour Eiffel. En 1984, il est classé monument historique.

Seul survivant des grands voiliers du XIXème siècle, il représente la France et ses traditions maritimes lors des rassemblements de grands voiliers et à l’occasion d’évènements à l’étranger. Il sera notamment présent lors du centenaire de la statue de la Liberté à New York en 1986 et du centenaire de l’éruption de la Montagne Pelée à St Pierre de la Martinique en 2002. En 2016, la ville de Nantes fête ses 120 ans au cours de l’événement triennal «Débords de Loire». En 30 ans, le navire a embarqué 35 000 voyageurs. 

Le Belem amarré sur les bords de la Garonne du 16 au 19 mai 

La fondation éponyme multiplie aujourd’hui les escales du Belem dans les ports pour y accueillir, à l’image du musée qu’il est, des visites du public. C’est pourquoi le trois-mâts barque sera de nouveau amarré sur les quais de Bordeaux du 16 au 19 mai. 

Le pont Chaban Delmas sera ouvert le jeudi 16, entre 15h et 17h57 pour laisser passer le navire.  Les plus curieux pourront le visiter le samedi 18 et dimanche 19 mai, de 10h à 17h. Les visiteurs auront le choix d’emprunter le parcours libre ou le parcours numérique qui propose des contenus inédits grâce à la réalité augmentée sur tablette. 


Billetterie 
Tarif : 3 à  6€ + 4€ supplémentaire pour la location d’une tablette.