Home / Actualités  / La station orbitale : le onzième et ultime refuge périurbain arrive le 13 juin

La station orbitale : le onzième et ultime refuge périurbain arrive le 13 juin

La famille de 10 refuges périurbains nichés en bord de Métropole accueille le 13 juin prochain un onzième et dernier membre, à Saint-Medard-en-Jalles.
 

Le principe reste le même, mais l’écrin sera lui, original, comme le veut le concept, pour cet ultime refuge. En cours d’installation, la ” station orbitale” , c’est son nom, s’arrimera le 13 juin prochain, à Saint-Médard-en-Jalles, dans une prairie boisée à l’entrée du parc des Jalles et à proximité immédiate de la piste cyclable Bordeaux-Lacanau.

Une odyssée périurbaine

C’est aux Frères Chapuisat, deux artistes suisses aux confins de la sculpture et de la micro architecture, que nous devons cette nouvelle oeuvre.

A l’instar de ses 10 prédécesseurs, l’édifice arbore des courbes atypiques : une structure labyrinthique, érigée vers le ciel, composée de capsules savamment empilées et soutenues par de nombreux piliers. Comme des astronautes évoluant dans une station spatiale, les visiteurs pénétreront dans le refuge par une pente, sorte de rampe de lancement, ouvrant sur l’espace collectif. Dans ce même esprit , les cabines, à l’étage, seront accessibles par des trappes au plafond.

L’originalité de cette “station” réside aussi dans sa terrasse en rooftop, juchée à 6 mètres de haut. Un belvèdère offrant”un point de vue imprenable sur l’environnement alentour : au loin, des lotissements, des terrains de sport, un stand de tir à l’arc, une vaste forêt, et à vos pieds, la piste cyclable, une rivière, une mare pédagogique, des essences végétales et une faune prolifique. “Un refuge tout à la fois station d’observation astronomique et odyssée périurbaine vertigineuse.” souligne ses créateurs.

Le concept

Disposés aux quatre coins de l’agglomération, les refuges périurbains, projet initié par Zébra 3 et le Bruit du Frigo, ont été imaginés pour accueillir les marcheurs faisant le tour de la Métropole à pied. Des œuvres architecturales/ refuges uniques en France, conçus pour se fondre dans un environnement naturel : “elles incarnent, chacune à leur manière, le charme singulier du paysage dont elles s’inspirent”, peut-on lire sur le site de la Métropole.

Accessibles de début mars à fin novembre, ces hébergements insolites ouvrent leurs portes à tous, gratuitement, sur réservation, de 14h à 12h le lendemain. Ils ne sont équipés ni en eau, ni en électricité, et ne disposent donc pas de chauffage. Pensez à prendre une petite laine !


Vous voulez en savoir plus ? Un bel ouvrage, co-édité par Bordeaux Métropole et les éditions Wildproject, retrace l’odyssée des 11 Refuges périurbains à la fois œuvres insolites et portes ouvertes sur l’agglomération. Sortie en librairie le 8 mars 2019
Visuel : © Zébra3-2017