Home / Actualités  / Talence : des oiseaux pour lutter contre les moustiques tigres

Talence : des oiseaux pour lutter contre les moustiques tigres

Pour lutter contre la prolifération de moustiques tigres la ville de Talence a opté pour une solution écologique et peu coûteuse : encourager le passage des oiseaux en ville, en installant une quarantaine de nichoirs en bois dans l’espace public.

 

Après les chauve-souris contre les moustiques nocturnes, place aux oiseaux pour lutter contre la prolifération de leurs congénères diurnes, avec en ligne de mire : les moustiques tigres. “Nous avons eu de nombreuses doléances des riverains pour lutter contre cette espèce qui prolifère en ville“, note Alice Hugon de Scoeux de la Maison de développement durable de Talence (MDD), qualifiée de bras armé de la Mairie dans son combat contre les moustiques.

 

Avec ces équipes, ils ont édité une plaquette à destination des particuliers, listant les bonnes pratiques pour éradiquer les larves. Mais les actions individuelles restent bien maigres face à la prolifération des moustiques tigres, dont les femelles pondent environ 200 œufs tous les 10 jours. La MDD a donc opté pour une solution qui a déjà fait ses preuves chez ses voisins bèglais : la réintroduction d’oiseaux dans la ville.

Efficaces au printemps

Avec un financement de la Mairie, une quarantaines de nichoirs a été commandée à La Ligue de Protection des Oiseaux. Ces petits habitats en bois ont été installés cette semaine dans des lieux calmes de la cité, comme les cours d’écoles, le cimetière ou certains parcs. Dès le printemps prochain,  ils accueilleront des passereaux (mésanges, moineaux ou rouge-gorges par exemple) en période de reproduction. “Nous espérons un taux d’occupation de 30% des nids, comme ce qu’ils ont réussi à faire à Bègles“, indique Alice Hugon de Scoeux. Sachant qu’une couvée peut ingérer jusqu’à 500 moustiques par jour, leur installation s’avère être une arme redoutable contre les culicidés.

Protection de la biodiversité

Outre son efficacité dans la lutte contre les moustiques, cette solution permet aussi de réintroduire la biodiversité sur le territoire. La municipalité de Talence a en effet fait le choix de bannir l’utilisation de produits phytosanitaires de la ville en 2017 pour respecter la biodiversité : cette mesure s’intègre donc pleinement à cette dynamique écologique.

 

Dans cette même logique, les nichoirs en bois ont tous été fabriqués en France et proviennent de forêts gérées durablement.

 


Plus d’infos