Home / Actualités  / Le Rainbow Warrior de Greenpeace fait escale à Bordeaux

Le Rainbow Warrior de Greenpeace fait escale à Bordeaux

Après “L’Esperanza” en mars dernier, Greenpeace prend à nouveau ses quartiers sur les quais de Bordeaux, avec son navire “Rainbow Warrior III”. Il sera en escale les 10 et 11 août prochains, des visites gratuites et animations seront proposées au grand public. 

 

l’ONGI de protection de l’environnement, présente dans 55 pays dans le monde, organise un week-end à la découverte de son histoire grâce à ce bateau légendaire de sa flotte arc-en-ciel, aux côtés de “L’Esperanza” et de “l’Artic Sunrise”.

Le Rainbow Warrior III, un navire emblématique

Utilisé pour des campagnes contre les baleiniers, le massacre des phoques gris, ou encore l’immersion de déchets radioactifs, le Rainbow Warrior s’était fait un nom dans les eaux internationales. En 1985, il subit un attentat retentissant en Nouvelle-Zélande, commis par les services secrets français. En mission dans le Pacifique, il recueille la population de Rongelap vers l’île de Mejato, touchés par des poussières radioactives causées par des essais nucléaires américains effectués de 1946 à 1956. Mais alors qu’il navigue vers Auckland, le 10 juillet 1985, deux explosions secouent la coque du navire. Le photographe de Greenpeace Fernando Pereira péri dans l’explosion, et le bateau coule dans les eaux du port. Cette attaque contraindra l’ONGI de fermer ses portes en France, entre 1987 et 1989.

 

Le Rainbow Warrior arrive dans le port de Patras, Grèce 18/06/19 © Sidérais Nanoudis/Greenpeace

 

l’ONGI achète le Rainbow Warrior II, puis fait construire dans les années 2005 le Rainbow Warrior III grâce à la générosité de ses adhérents. Il est le seul et unique navire construit par l’organisation environnementale. Patrick Maupin, adhérent depuis 1990 et l’un des fondateurs et responsables de l’antenne locale à Bordeaux ouverte en novembre 1998, explique “le Rainbow Warrior III répond à des prescriptions environnementales importantes. Il est doté essentiellement de voiles, mais a également un moteur en cas de nécessité. Au niveau du carburant, il ne s’agit pas du fioul lourd utilisé dans les gros navires de croisière, et il possède un système de recyclage des eaux usées”.

Deux jours de sensibilisation

Au programme, “la sensibilisation globale du public et en particulier la question climatique” développe Patrick Maupin. “L’actualité montre que malheureusement les mesures mises en oeuvres dans chaque pays sont hélas non contraignantes, et que l’urgence climatique est bien réelle”. Le public pourra visiter gratuitement le “Rainbow Warrior III”, et découvrir les coulisses du navire avec des membres de l’équipage et des militants du groupe bordelais. “Nous allons expliquer comment nous agissons au quotidien, et lors d’actions menées, comme début juillet, où des militants ont bloqués des grues dans le port de Sète pour s’opposer au déchargement de soja OGM venu du Brésil” ajoute Patrick Maupin.

En plus de la visite, deux stands seront installés sur les quais, le premier qui informera le public des actions de l’ONGI, et le second destiné aux enfants, qui pourront dessiner puis faire imprimer leurs oeuvres sur des badges, et se faire maquiller.

 

Avant Bordeaux, le “Rainbow Warrior III” fera escale les 3 et 4 août, à la Rochelle.

 


Facebook