Home / Actualités  / “L’Ambassade” : présentation du QG de la saison culturelle Liberté !

“L’Ambassade” : présentation du QG de la saison culturelle Liberté !

Invitée par la Mairie pour investir et aménager l’hôtel de Ragueneau, et en faire le QG de la saison culturelle Liberté !, l’association Yes We Camp y a installé “son Ambassade des Républiques Nomades”. Les anciennes archives municipales de la ville et leur cours fleurie proposent du 25 juin au 20 août une programmation artistique fouillée, un restaurant, un bar, et des soirées. Explications.

 

La première rencontre a lieu en juin dernier. Dans un Bordeaux en pleine préparation de sa saison culturelle 2019, la DGAC (direction générale de affaires culturelles) invite à la table des réflexions le collectif Yes We Camp, pour mener un travail commun sur les contours de la saison Liberté ! Bordeaux 2019. Émerge ainsi l’idée des Républiques Nomades, des interventions dans différents lieux du territoire métropolitain et celle d’un lieu phare : L’ambassade,aussi QG de la saison, où voisinerait une expo photo, une salle de projection, des résidences d’artistes et une cantine ensoleillée, sous la bannière de la convivialité.

Qui est Yes We camp ?

L’association Yes we camp est née dans le berceau de Marseille 2013 Capitale européenne de la culture, ou elle établit son premier “camping” festif et artistique. Une occupation temporaire qui se dessine au gré des fréquentations et de ce que les visiteurs souhaitent y amener, “C’était un terrain qui était complètement vide, appartenant au port autonome de Marseille, nous y avons construit une véritable petite ville“, se souvient Leila Mougas, de Yes We Camp .

 

Le projet questionne autant qu’il plaît. Via les appels à participation, il fédère un réseau d’architectes, d’artistes et d’artisans… Autant de corps de métiers qui  permettent au collectif d’envisager de nouveaux terrains d’expérimentation. La ville de Paris lui apportera l’un des plus emblématiques : Les Grands Voisins, un ancien hôpital du 14ème arrondissement, où officient, depuis 2015, l’association Aurore, pour le volet social et l’hébergement de personnes démunies, Plateau urbain pour l’occupation des espaces par des structures extérieures (bureaux espace de coworking …), et Yes we camp pour l’animation du site et l’ouverture au public.

L’Ambassade, Quartier Général de la saison culturelle

Forte de ses expériences, et en parfaite adéquation avec la thématique de la biennale, l’association Yes We Camp s’est donc vu confier les clés des anciennes archives municipales de la ville Bordeaux. Architectes, constructeurs et artistes de l’association sont à l’œuvre depuis le mois de mars, pour transformer le lieu en collaboration avec les collectifs locaux deux degrès, Can Can cmd+o, agence moowalk local, association maison système. Rebaptisé “Ambassade” pour la saison, l’hôtel particulier de la rue du Loup, est aujourd’hui le berceau des Républiques Nomades : une série de 6 escapades de 24h, dans différents lieux de l’agglo, qui “invite les métropolitains à se questionner sur leur territoire“, selon les mots de Leila.

 

Outre la salle de projection qui leur est dédiée, le rez-de-chaussée de la bâtisse abrite un hall central, où les médiatrices de la ville renseignent les visiteurs sur les parcours artistiques proposés dans le cadre de la saison Liberté!, un espace d’exposition ou sont accrochés les clichés de Yan Morvan, sur le thème du mouvement punk anglais des 80’s.

 

Les visiteurs sont également invités quel que soit le moment de journée, à s’attabler pour boire un verre, ou déguster un déjeuner proposé par un chef local, en partenariat avec l’association Ernest. Chaque mardi soir, enfin, place à la carte blanche musicale de Délicieuse Musique qui fait raisonner ,dans cette cours des beaux quartiers, la LIBERTE !


Plus d’infos

 

Loraine Dion