Home / Actualités  / [ En Images ] Le M.U.R : 50 nuances de street art

[ En Images ] Le M.U.R : 50 nuances de street art

Le mois prochain, il accueillera sa 50e oeuvre. L’occasion de faire un retour sur les grandes étapes de construction de ce M.U.R, installation Modulaire,  Urbaine et Réactive…

 

C’est désormais un fond bleu nuit et des figures oniriques qui se dessinent sur le M.U.R de la place Place Paul et Jean Paul Avisseau . Une oeuvre réalisée le 12 octobre dernier par Loraine Motti, qui signe ici la 49e fresque murale adossée à l’école publique Stendhal.”On essaie de faire appel au maximum à des artistes femmes, mais ce n’est pas évident, au vu de leur sous représentation dans le street art“, se défend en premier lieu Pierre Lecaroz, à l’initiative du projet.

 

Loraine Motti

La naissance d’un mur

Ce féru d’art, au parcours singulier, a commencé dans ses jeunes années par photographier l’art urbain, sur son temps libre, “Je trouvais que cela embellissait vraiment l’espace public, que ça colorait le quotidien“, s’enthousiasme le Bordelais. Ses clichés, il les affiche ensuite sur Facebook via une page baptisée Street Art Bordeaux, “comme une manière d’immortaliser l’éphémère“. Il parvient, par ce biais, à fédérer des professionnels et passionnés, un groupe qu’il officialisera en créant l’association Pôle Magnetic.

 

©-Nasti-Juin-2016

 

Approchée en 2013 dans le cadre de l’opération Octobre Rose, qui oeuvre pour la prévention du cancer du sein, la petite structure propose l’artiste Jef Aérosol pour porter le message de l’association caritative.  L’artiste français de renommée internationale réalisera une fresque représentant une petite fille d’origine asiatique qui tient le globe terrestre entre ses mains, toujours visible à l’entrée de l’hôpital Pellegrin. Carton plein !

 

Un “gros coup” et une belle carte de visite pour Pierre Lecaroz, qui, loin de se reposer sur son activité d’intermédiaire, frappe à la porte de la Mairie pour soumettre aux élus “le M.U.R”, petit frère du projet parisien né 2007 dans le quartier d’Oberkampf (11e).

 

Nous avons pris le temps de contacter l’association UNE nuit, à l’origine du M.U.R parisien. S’ils nous ont laissé carte blanche pour la programmation, ils nous ont, en revanche, transmis une charte qui recense les contraintes en terme de superficie, de support, de visibilité et localisation géographique, car ils souhaitaient que les œuvres restent dans le centre ville“, développe Pierre Lecaroz.

 

© Hopare Septembre 2015

 

Il installe donc ce M.U.R bordelais dans le quartier des Chartrons, en 2014 grâce notamment aux subventions de la mairie dans le cadre des politiques culturelles de la ville. C’est Jef Aérosol qui inaugurera cette galerie à ciel ouvert, avec une belle citation de Nelson Mandela, “Il ne peut y avoir plus vive révélation de l’âme d’une société que la façon dont elle traite ses enfants“.

 

@ Jef Aerosol 2014

Favoriser le lien social

Les artistes se succèdent  chaque mois, pour marquer de leurs empruntes, cette surface bétonnée de 35m2. “On essaie de favoriser le tissus artistique local qui est richissime, mais on fait aussi appel à des artistes internationaux qui ont quelque chose de singulier à nous proposer “, souligne le programmateur.

 

Pôle Magnetic, toujours aux manettes, organise ainsi 10 vernissages par an –  à raison d’un par mois, de septembre à juin -, durant lequel l’artiste vient à la rencontre des riverains autour d’un verre. Car outre la dimension culturelle, c’est aussi le lien social que cette installation vise à retisser, “Nous sommes référencés parmi les atouts touristiques de la ville, et solidement ancrés dans les habitudes des bordelais“, insiste Pierre Lecaroz.

Le street art, star Bordelaise

Sous l’impulsion du Ministère de la Culture, un appel à projet national a été lancé en 2016 autour du street art. Bien consciente de l’engouement que suscite la discipline, la ville de Bordeaux y répond. Une aubaine pour Pôle Magnetic, qui est missionné pour habiller une quinzaine de grandes façades pérennes dans la cité..

 

 

©-Said-Dokins-Octobre-2016

 

Dernière étape de son développement, en octobre 2018, Pôle Magnetic ouvre sa galerie d’art urbain, à l’intérieur cette fois, dans un local vitré jouissant d’une vue imprenable sur son M.U.R. Le bel espace offre ses cimaises blanc immaculé aux artistes émergents.

 


Page Facebook
Place Paul & Jean-Paul Avisseau
33300 Bordeaux Chartrons