Home / Actualités  / Pourquoi l’association Trans’Cub veut-elle freiner l’extension du tram A ?

Pourquoi l’association Trans’Cub veut-elle freiner l’extension du tram A ?

L’association de défense des consommateurs Trans’Cub a saisi le tribunal administratif de Bordeaux pour demander l’arret des travaux de l’extension de la ligne A du tramway vers l’aéroport. Ces membres dénoncent ainsi la suppression de dessertes actuelles qui fonctionnent bien et la dégradation des services pour les usagers.

 

Le 6 novembre prochain, les magistrats du tribunal administratif de Bordeaux auront donc à examiner le recours en référé déposé par Trans’Cub. Par cette procédure, l’association espère faire stopper les travaux d’extension de la ligne A vers l’aéroport, en raison de son manque d’efficacité estimé par rapport à son coût. La création de ce nouveau tronçon de 4,7 km,et de ses 4 stations, a été évaluée à 88,25 Millions d’Euros.

Des bus sacrifiés sur l’autel du “tout tramway”

L’association affirme en effet que la ligne 1+ et la navette 30′ qui desservent directement le tarmac de Mérignac sont vouées à disparaître en raison de l’arrivée du tram et en dépit de leurs succès.

Outre l’augmentation de leur fréquentation et leur bon fonctionnement, ces dessertes représentent un avantage non négligeable pour les usagers en transit soulignent les membres de trans’Cub “elles sont sans correspondance ni rupture de charge pour les voyageurs avec bagages. A l’avenir, avec le tramway, les usagers subiront sa congestion, auront des temps de transport plus longs ; et ils devront avec leurs bagages, changer très difficilement de tram”.

Une qualité de service dégradée

Autre argument développé par l’association citoyenne : le tram A, déjà bondé aux heures de pointe, sera contraint d’absorber ce flux supplémentaire de voyageurs à destination et au retour de l’aéroport. Et cela, sans compter les perspectives de croissance de l’aéroport “Il est prévu que d’ici 2030 : le trafic aéroport augmente de 4 millions d’usagers (+80%) ; que 11000 emplois soient créés (+30%) ; que 12 000 logements soient réalisés (+28%)“, poursuivent-il, soulignant au passage une progression du trafic automobile 10 à 20 fois supérieur à la baisse du trafic lié au la création de ce tramway.

La solution avancée : le trambus

Pas à court de solutions, l’association affirme que Bordeaux Métropole aurait  écarté le projet d’un trambus (BHNS) Aéroport-Quinconces. Une desserte jugée 20 fois plus performante sur le plan socio-économique que le tramway Aéroport-4 chemins ; et ceci, pour le même coût d’investissement : 72M€.

 


Plus d’informations