Home / Actualités  / Bordeaux : un anonyme pose des mots doux dans vos boites aux lettres

Bordeaux : un anonyme pose des mots doux dans vos boites aux lettres

En 3 semaines, près de 700 bordelais ont reçu un petit mot d’amour dans leurs boites aux lettres avec pour seule signature l’adresse humanitebordeaux@gmail.com.

 

J’observe beaucoup les gens dans la rue. Un jour, cela m’a sauté yeux : j’ai trouvé les Bordelais tristes, gris, sans joie. J’ai voulu faire quelque chose pour eux“, explique cet anonyme. De ce constat, lui vient l’idée d’écrire à chacun d’entre eux un petit message d’amour et d’encouragement. Vaste opération.

 

Son but, “ redessiner un sourire sur les visages de ses contemporains, et évidemment retisser un lien entre les humains“, selon ses mots. Une fois les 100 premiers billets rédigés, la campagne de distribution a pu commencer. Nous sommes au début du mois de novembre.

Une relation épistolaire

Pour l’auteur, l’importance du message l’est autant que son vecteur de diffusion. Aussi, c’est sur des feuilles de papier qu’elle s’applique à rédiger à la main, les petites phrases positives qui lui passent par la tête. Des messages comme “Cher humain, je t’aime”, “cris tous tes maux, t’en ressortira le cœur plus léger et l’esprit libre”, ou des questions comme “raconte -moi ton plus beau souvenir d’enfance”, sont ensuite déposés dans les boites aux lettres du centre-ville. “Celles qui ne sont pas à l’intérieur des immeubles“, précise ce postier volontaire qui a fait voter les instagrameurs sur les choix de quartier ou distribuer ces précieux courriers. “L’opération devient interactive et collaborative. C’est aussi une manière de créer du lien“.

 

 

Et les réponses ne se font pas attendre. Tant sur son compte instagram, qui a fédéré en seulement 3 semaines 400 abonnés, que de retour par  mail  à l’adresse humanitebordeaux@gmail.com qui signe chacune de ces lettres.

 

J’ai reçu une lettre la semaine dernière. J’ai été très touchée pas cette attention. Dans un monde où on manque cruellement d’entraide et de solidarité, nous avons besoin de ce genre d’initiatives”, témoigne Adeline.

 

Un geste qui redonne foi en l’humanité.