Home / Actualités  / Bordeaux parmi les 10 villes les plus “vélo-friendly” du monde

Bordeaux parmi les 10 villes les plus “vélo-friendly” du monde

Évoqués par l’ensemble des candidats aux municipales, les déplacements en vélo se font également une place de choix dans les rues de Bordeaux ! La cité girondine apparait en effet dans le top 10 des villes “vélo-friendly” selon le classement réalisé tous les deux ans par Copenhagenize. 

 

A Bordeaux, 13% des déplacements se font à bicyclette. Depuis le dernier classement de 2017, la métropole conserve sa 6e place du classement, derrière Strasbourg, mais devant Paris.

Un classement “vélo-friendly”

Depuis 2011, la société d’urbanisme danoise Copenhagenize Design Company passe au crible une centaine de villes du monde entier de plus de 600 000 habitants, afin d’établir un palmarès basé sur 13 critères. Parmi ceux-ci, les infrastructures dédiées à la pratique, sécurité, égalité des genres, partage de la chaussée avec les autres types de transport… Si Copenhague et Amsterdam se disputent la première place du classement depuis la première étude, Bordeaux n’est entrée dans le classement qu’en 2013, à la 5e place, avant d’être rétrogradée à la 7e place en 2015. Depuis 2017, la capitale girondine stagne à la 6e position. Pourtant, depuis la fermeture du pont de pierre à la circulation en 2017, le trafic à vélo a connu une augmentation de 20%.

Le vélo invité dans la campagne pour les municipales

Le vélo s’est incontestablement immiscé dans la campagne pour les municipales à Bordeaux. Du côté de la liste menée par Pierre Hurmic, qui rassemble les écologistes et les forces de gauche bordelaises, un plaidoyer a été signé pour développer la place du vélo dans la métropole. Leur argument, 56% des déplacements en voiture dans la métropole font moins de quatre kilomètres et peuvent donc facilement se faire à vélo.

 

Réalisé par l’association Vélo-Cité, ce plan vélo propose la création de pistes cyclables sur les boulevards, un réseau cyclable à haut niveau de service (RCHNS), la création de parking-relais voitures-vélos et trains-vélo ou encore de favoriser l’éducation au code de la route et des pratiques à vélo dans les écoles.

 

Côté maire de Bordeaux, Nicolas Florian (Les Républicains), l’objectif : est de doubler le nombre de voies cyclables d’ici 2025, aujourd’hui de 38 km, mais aussi d’améliorer la circulation des vélos sur les boulevards pour mieux sécuriser ces voies. Un budget estimé à 20 millions d’euros pour la sécurisation, le développement de nouvelles pistes cyclables et la création de parcs de stationnement vélo dont certains pourraient être surveillés.

 

Quant à Thomas Cazenave (LREM), son ambition est un plan de 200 millions d’euros pour tracer 200 km de pistes cyclables en dix ans, afin d’atteindre 25% de déplacements à vélo d’ici 2030.