Home / Actualités  / Bordeaux, absente du palmarès des villes les plus vertes de France

Bordeaux, absente du palmarès des villes les plus vertes de France

L’Observatoire des villes vertes vient de publier les résultats de l’édition 2020 du Palmarès des villes vertes. Fortes d’un “patrimoine vert “important, Angers, Nantes et Metz sont à la tête du classement. Bordeaux, de son côté brille par son absence. El.

 

Mené tous les trois ans depuis 2014, auprès des 50 plus grandes villes de France, le Palmarès des villes vertes s’applique à étudier les politiques de végétalisation urbaine des municipalités, et dresse un état des lieux de la place des espaces verts en ville. Les enseignements de l’édition 2020 sont plutôt positifs à l’échelle du pays : d’après l’étude la surface moyenne d’espace vert par habitant  a progressé de 3m² (51m², contre 48m² en 2017) et le budget moyen par habitant qui leur est dédié est en (très légère) progression : +1,50€ (76€).

Angers au top, Bordeaux absente

Cette année encore, les villes de la région Pays de la Loire occupent la tête du classement sur la végétalisation des espaces urbains. En effet, Angers et Nantes occupent respectivement la première et deuxième place du grand classement des villes les plus vertes de France, grâce à leur politique en faveur du végétal.” Ces villes sont des vitrines du « savoir-vert » français“, note le communiqué de l’observatoire.

 

Quant à Metz, capitale historique de la Lorraine, elle fait son entrée sur le podium du Palmarès des Villes Vertes, grâce  à une régularité remarquable dans ses efforts de végétalisation.

 

Souvent taxée de ville Minérale, Bordeaux est absente au classement des 10 villes les plus vertes.

De la surface à la préservation de la biodiversité

Pour des résultats les plus fidèles possible, l’enquête s’est appuyée sur  plus de 1 500 données, collectées selon 2 sources principales : données publiques et questionnaires déclaratifs remplis par les services « Espaces Verts » des villes concernées.

 

Ensuite,  six grands critères de notation ont été déterminés pour établir le classement : l’importance du patrimoine vert accessible au public ; les efforts d’investissement de la commune en faveur du développement du végétal ; la préservation de la biodiversité ; la promotion des parcs, jardins et espaces naturels en vue de dynamiser la vie locale ou d’attirer des touristes ; la politique d’entretien des espaces verts et de gestion des déchets verts et enfin la marge de progression preuve du dynamisme des politiques végétales sur les trois dernières années.

 


Palmarès