Home / Actualités  / Gironde : Restovalor, la start-up qui transforme les déchets alimentaires en ressource verte

Gironde : Restovalor, la start-up qui transforme les déchets alimentaires en ressource verte

Nouvelle start-up girondine lancée début 2020, Restovalor a l’ambition de récolter, à l’aide de camions et triporteurs électriques, les biodéchets des restaurants, marchés ou sociétés de restauration, afin de transformer ensuite les résidus en énergie verte en fertilisant par le biais de la méthanisation. 

 

Pour résoudre la problématique grandissante des déchets alimentaires, Daniel Folz et Grégory Gaudin, fondateurs de Restovalor, tous deux issus de métiers dans l’environnement, ont eu l’idée de faire de ces déchets une force, et une véritable source d’énergie. “Les déchets alimentaires sont composés à 80% d’eau, les incinérer revient à brûler de l’eau ! C’est un formidable gâchis énergétique. La solution de l’enfouissement pollue les sols, et l’incinération émet des gaz à effet de serre. Alors que triés à la source, ces déchets produisent de l’énergie pendant leur décomposition, appelée biogaz (méthane), et fertilisent les sols avec le digestat, c’est-à-dire le résidu organique”, expliquent les fondateurs.

 

 

Des partenaires engagés

Restovalor aide les entreprises et collectivités à se mettre en conformité avec Le Code de l’Environnement (qui impose le tri et le recyclage des déchets alimentaires ). Si cette obligation de recyclage est d’ores et déjà effective pour une partie des professionnels de la restauration, elle concernera également les petits producteurs et les particuliers dès 2023 (loi anti-gaspillage pour une économie circulaire votée le 30 janvier 2020). Plus de 400 foyers bordelais utilisent déjà ce service par le biais de l’association RECUP, partenaire de Restovalor. Parmi les premiers partenaires de la start-up, La Ville de Bordeaux et le Groupe Géraud, délégataire du Marché des Capucins, ont déjà confié à RESTOVALOR, la collecte et la revalorisation des 5 tonnes de biodéchets produits chaque mois.

 

Les 13 groupes scolaires de la Mairie de Floirac, l’école de Montussan, le Groupement des 22 Lycées de Bordeaux, les Halles de Bacalan et de Talence, les restaurants la Bocca, le Jardin Pêcheur font également partie des clients engagés dans cette dynamique.