Home / Actualités  / Comment les bordelais auront-ils leurs masques prévus pour le déconfinement ?

Comment les bordelais auront-ils leurs masques prévus pour le déconfinement ?

 

Ce 24 avril lors d’un point presse, le maire de Bordeaux Nicolas Florian a rappelé comment les bordelais obtiendront leurs masques de protection, en vue du déconfinement prévu le 11 mai.

 

La ville et la métropole de Bordeaux ont commandé 800 000 masques pour les habitants de la métropole, qui seront distribués gratuitement. Ils seront acheminés par voie postale. Le maire de Bordeaux étudie la possibilité de rendre le port du masque obligatoire dans les transports, une question qui n’a pas encore été définitivement tranchée par l’Etat d’un point de vue national.

Des masques par la poste

Selon le maire de Bordeaux, il a été identifié grâce à différentes données regroupées, que 65% des bordelais vivent seuls. Pour eux, un courrier leur sera envoyé avec à l’intérieur leur masque réutilisable, actuellement en cours de fabrication dans une usine installée sur le bassin d’Arcachon.

 

Pour tout le reste de la population, on enverra 2 masques” a ajouté Nicolas Florian, “à charge pour ceux de plus de 2 dans le foyer de contacter tout de suite les services de la ville pour demander une dotation supplémentaire.” Un autre envoi par voie postale sera opéré pour ces personnes a ajouté l’élu. Pour les manqués, des lieux seront rendus publics pour venir retirer, justificatifs à l’appui, des masques qui n’auraient pas été distribués.

 

Les bordelais devraient les recevoir une semaine avant le déconfinement, donc potentiellement la semaine du 4 mai.

Où trouver des masques réutilisables ?

Pour tous ceux qui souhaitent se doter de masques supplémentaires, le ministre des solidarités et de la santé a précisé que ces protections en tissu “réutilisables et répondant à des normes de filtration du virus vont être progressivement déployés partout en France, avec l’appui des pharmacies, des villes, de la grande distribution“.

Quant aux artisans locaux, plusieurs proposent déjà leurs services, comme Les Filles en vert , Vapocalypse, l’Atelier de Cacou  ou encore Mes Petits Caprices. 

 

Pour celles et ceux qui souhaitent les fabriquer, l’association de normalisation Afnor a préparé un guide d’exigences minimales, de confection et d’usage. Quant à leur utilisation, le site stop-postillons.fr/ les détaille avec précision, n’oubliez pas d’être au point sur l’usage de ces masques avant de les porter.