Home / Actualités  / Déconfinement : un point sur la situation à Bordeaux et en Nouvelle-Aquitaine

Déconfinement : un point sur la situation à Bordeaux et en Nouvelle-Aquitaine

Tandis que Bordeaux et l’ensemble des départements de sa Région, classés “verts” sur la carte du déconfinement a débuté celui-ci ce 11 mai, que vous est-il désormais possible de faire ou non ? Voici un point de situation dans la capitale girondine. 

 

Masques obligatoires, ouverture des quais, drive de dépistage du covid-19… Voici tout ce qu’il faut savoir pour vivre sereinement cette première étape de déconfinement.

Deux clusters en Nouvelle-Aquitaine

Quelques jours avant le début du déconfinement, deux cas groupés ont été détectés en Nouvelle-Aquitaine. Le premier dans le village d’Eglise-Neuve-de-Vergt, à proximité de Périgueux, en Dordogne à la suite de funérailles, et le second dans un collège à Chauvigny, dans la Vienne après des réunions préparatoires pour la rentrée scolaire.

 

En Dordogne, 127 personnes ont été dépistées avec l’appui très réactif  de la Maison de santé pluriprofessionnelle de l’Eglise-Neuve-de-Vergt et du service d’hospitalisation à domicile du centre hospitalier de Périgueux. Au 9 mai 2020, ce dépistage avait permis de détecter 9 personnes positives au Covid19 (incluant le cas initial). Aucun cas n’étant grave, les patients n’ont pas été hospitalisés, mais ont été immédiatement isolées à domicile. 

 

Au collège de Chauvigny, des enseignants ayant participé à plusieurs réunions de préparation en vue de la reprise de l’activité, l’ARS a engagé un dépistage auprès de 19 personnes, le jeudi 7 mai. 3 autres personnes ont été dépistées positives, portant à 4 le nombre de Covid dans cette communauté éducative. Michel Laforcade, directeur général de l’Agence Régional de Santé de Nouvelle-Aquitaine, a rappelé que le déconfinement ne doit pas connaître de relâchement de nos efforts. « Tous ces clusters et ces moments dont on se serait passés peuvent aussi être des moments pédagogiques, qui nous permettent de rappeler à la population que c’est peut-être maintenant que les gestes barrières sont plus importants que quand vous étiez confinés. Or, maintenant, vous allez croiser de multiples personnes, dans les moyens de transport, dans votre entreprise, en tant que client ou si vous êtes commerçant. »

Ouverture des commerces, parcs et jardins

Ce 11 mai, la première étape de ce déconfinement qui se veut progressive, a vu la réouverture de la plupart de ses commerces, hormis bars et restaurants, toujours fermés en attente de la décision gouvernementale.

 

Ainsi, depuis hier, il vous est possible de retrouver le chemin de vos enseignes préférées, de vous trouver un nouveau livre ou de refaire votre stock de produits de beauté. Et cette journée de réouverture après deux mois d’absence a été marquée par un nombre conséquent de personnes attendant que le rideau se lève, comme rue Sainte-Catherine.

 

 

Dans la plus longue rue commerçante d’Europe, un sens de circulation et les distances de sécurité, matérialisées par un marquage au sol, ont été défini par la préfecture et la mairie, comme les files d’attente devant les magasins. Le port du masque y est désormais obligatoire, comme rue Porte Dijeaux voisine ou encore les transports en commun. Quant à la promenade Sainte-Catherine, l’entrée se fait côté rue Sainte-Catherine, et la sortie rue Porte Dijeaux.

 

Les parcs et jardins sont également ouverts au public, à l’exception des espaces pour enfants. Vous aurez également le plaisir de pouvoir retourner dans les magnifiques forêts girondines, à condition de rester dans un périmètre de 100 km.

 

Les plages, quant à elles, restent pour l’heure fermées. La décision de leur réouverture sera prise d’ici la fin de semaine par la préfète de Nouvelle-Aquitaine Fabienne Buccio, suite à des discussions actuellement menées avec les maires des communes concernées.

Les quais délivrés

Ce 11 mai, l’arrêté préfectoral de fermeture des quais a été levé. Les quais ont donc rouverts, et un marquage ici aussi régule la circulation des vélos et des piétons. Quant aux vélos, ils doivent prendre désormais exclusivement la piste cyclable.

Drive de dépistage

Les trois sites du CHU de Bordeaux ont ouverts depuis le 7 mai des drives permettant de réaliser un dépistage du coronavirus :

–          Groupe hospitalier Pellegrin à Bordeaux : 1 file de drive voiture et 1 file drive piéton

–          Groupe hospitalier Sud, hôpital Haut-Lévêque à Pessac : 1 file de drive

–          Groupe hospitalier Saint André à Bordeaux : 1 drive piéton.

 

La prise de rendez-vous se fait 7 jours/7, sur avis médical. Les personnes présentant des symptômes du Covid-19 sont invitées à contacter le CHU après avis médical de leur médecin traitant au n° d’appel Drive Dépistage : 05 57 82 00 05, 7 jours/7 de 8h30 à 18h30

 

Un rendez-vous est alors proposé dans l’un des drives de dépistage sur un créneau horaire défini. Le dépistage est réalisé en quelques instants par voie nasale, sans quitter le véhicule pour le mode voiture et en s’asseyant pour le mode piéton. Les résultats sont adressés dans un délai de 24h.