Home / Actualités  / Les conseils de l’ARS pour profiter de l’été en toute sécurité

Les conseils de l’ARS pour profiter de l’été en toute sécurité

L’été enfin là, c’est le moment de profiter d’un repos mérité après cette dense période de crise sanitaire. Attention cependant, prévient l’Agence Régionale de Santé (ARS), car le virus circule toujours sur notre territoire. Il faut également se prémunir des problématiques habituelles de cette période. 

 

Covid, canicule, baignade sont autant de sujets abordés par l’ARS ce 1er juillet lors d’une conférence de presse, tandis que les bordelais seront nombreux à profiter de la chaleur estivale à la piscine, à la plage, ou près des lacs.

Un bel été en toute sécurité

Le premier point abordé par l’Agence de Santé est bien sûr celui du Covid. Car si la Nouvelle-Aquitaine reste la région la plus épargnée par le virus, celui-ci ne s’est pas éteint tout autant. Alors, il est essentiel de “maintenir les gestes barrière” prévient Michel Laforcade, directeur général de l’ARS. “A chaque fois qu’on en tient compte, c’est un acte citoyen pour lui-même et celui qu’il côtoie” développe-t-il. Lavage des mains au savon dès que possible, ou à défaut au gel hydroalcolique, et port du masque “tant qu’il est recommandé” permettront également d’appréhender l’hiver et ses virus plus sereinement.

 

Vient ensuite la question de la baignade. “Il semble bien que l’eau ne soit pas propice à la survie du virus. L’eau de piscine comporte de surcroît un certain nombre de produits destinés à tuer bactéries et virus” ajoute le directeur de l’ARS. “C’est une bonne nouvelle de pouvoir se baigner sans crainte mais là aussi il faut respecter les distanciations physiques qui restent une valeur sure” développe-t-il. D’ailleurs, sur cette question de baignade, l’ARS a rappelé que chaque année 1 000 personnes périssent à cause d’une noyade. “Cela peut être facilement évitable surtout  sur les plages de la Gironde et des Landes où on peut se baigner en zone surveillée. Un principe “simple et fondateur qui ne connait quasiment aucune exception chaque année” explique l’Agence Régionale de Santé. D’ailleurs, il est préférable d’éviter de se baigner le jour ou le lendemain d’un orage, où le ruissellement de l’orage apporte un certain nombre de bactéries sur les plages.

 

La canicule sera sans doute à prendre en compte cet été. Là encore, pour s’en prémunir, des gestes simples qui méritent cependant d’être rappelés : pas d’activité physique, la nécessité de boire même sans avoir soif pour éviter la déshydratation, trouver des endroits plus frais…

 

Les moustiques tigres qui ont colonisés nos départements avec l’arrivée de l’été, “peuvent être évités en  leur coupant l’eau. Il faut éviter les eaux stagnantes où la femelle moustique pond” développe l’ARS. Enfin, pour les amoureux de balade en forêt, soyez vigilants face aux tiques, où il est préférable de porter des vêtements longs et couvrants. Au retour de balade, pensez à inspecter votre corps, d’enlever si besoin les tiques avec une pince à tiques et si vous l’avez arraché, de vérifier les symptômes (fièvre, courbatures…) qui pourraient vous alerter.