Home / Actualités  / La Guinguette Chez Alriq propose des concerts tout l’été

La Guinguette Chez Alriq propose des concerts tout l’été

Si la Guinguette Chez Alriq a rouvert ses portes le 10 juin dernier, sa programmation de l’été promet des concerts chaque soir, dans le respect des prérogatives sanitaires. 

 

Nous avons fait le choix et le pari risqué de ne pas annuler les concerts pour rester ce que nous sommes, ne pas pénaliser l’emploi culturel ni celui de la guinguette en soutenant nos partenaires de la restauration. Offrir une programmation culturelle de qualité et ouvrir notre chouette jardin était aussi un signal adressé au public bordelais et d’ailleurs, tenir bon et rester éveillé et curieux. Nous avons montré, depuis début juin, avec un protocole rigoureux et contraignant, qu’il est possible d’organiser des concerts en toute sécurité pour le public et pour notre personnel, sans altérer l’ambiance sympathique de nos soirées” a déclaré la Guinguette. 

Un soir, un concert

Pour profiter de ce lieu agréable de la rive droite, qui a ouvert il a y 30 ans, un programme de concerts a été concocté avec soin. Une sélection “majoritairement sur des artistes piliers de la Guinguette, ceux qui ont contribués à pérenniser ce lieu par leurs récurrentes prestations. Nous leur rendons hommage en quelque sorte” ont expliqué les organisateurs dans un communiqué. 

 

Chaque soir, un artiste différent. Ce 30 juillet par exemple, où un air peu d’air sera le bienvenue dans la chaleur caniculaire, Opsa Deheli (Bal Balkan latino roots) jouera à partir de 21h30, pour 7 euros. “Un orchestre nomade, pétri de toutes les cultures et la générosité du monde, qui impulse une fête irrésistible, faisant de chacun de ses concerts une épopée entreprise à un rythme effréné ! Une énergie contagieuse dans un hymne tzigane ou cumbia …

 

Le 14 août, le célèbre groupe rock “Les hurlements de Léo” embarqueront le public à partir de 21h30 ! 10 euros en prévente, et 12 euros sur place.

 

 

L’ensemble des concerts sont proposés soit en participation libre, soit au maximum de 10 euros.

 


Crédit photo : Nicolas Duffaure