Home / Actualités  / Covid-19 : la préfète de Nouvelle-Aquitaine dévoile ses mesures pour lutter contre la propagation du virus

Covid-19 : la préfète de Nouvelle-Aquitaine dévoile ses mesures pour lutter contre la propagation du virus

Réunis ce 14 septembre, Fabienne Buccio, préfète de Nouvelle-Aquitaine, Denis Malvy, responsable de l’Unité des maladies tropicales au CHU de Bordeaux et membre du comité scientifique, Yann Bubien, directeur général du CHU de Bordeaux, Hélène Junqua, directrice générale adjointe de l’Agence Régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine, Alain Anziani, président de Bordeaux métropole et Pierre Hurmic, maire de Bordeaux ont dévoilé leur “plan d’actions pour répondre à l’évolution de la situation sanitaire dans la métropole bordelaise”. 

 

En préambule, Hélène Junqua a fait un point sur la situation épidémique. En Gironde, le taux de contamination est désormais de 158,8/100 000 habitants “tandis que le taux d’alerte a été fixé à 50/100 000 habitants”. Pour Yann Bubien, “tous les signaux sont au rouge au CHU” : la hausse d’appels au samu et d’entrées aux urgences pour suspicion de Covid-19, le taux de dépistage qui a évolué de 1% à 8% en trois semaines, et surtout le nombre de patients en réanimation, passé de 9 à 24 en une semaine. Car si le service de réanimation du CHU de Bordeaux a une capacité de 180 lits “qui pourra monter à 300 lits supplémentaires”, celui-ci est actuellement presque plein, avec des patients non covid-19 qui nécessitent également d’y être soignés. 

Des tests prioritaires

Pour répondre à la forte demande de tests, de nouveaux centres de dépistages seront prochainement installés à Bordeaux, afin de réserver un accès immédiat aux malades, cas suspects symptomatiques et cas contacts ainsi qu’aux publics prioritaires comme aux soignants.

 

Dans les Ephad,  Fabienne Buccio a indiqué une “poursuite de l’application du protocole de crise avec la concentration des personnels multi-sites sur un seul pour éviter la circulation entre établissements, isolement de tout résident suspect COVID-19, dépistage de tout le personnel ou de tous les résidents en cas de suspicion.” Mais aussi la limitation des visites à deux personnes, par semaine et par résident.

Vie sociale

En ce qui concerne les événements, rassemblements et manifestations sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public :

  • Abaissement de la jauge de 5000 à 1000 personnes pour les événements et réunions sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public.
  • Les événements de typer fêtes foraines, brocantes et fêtes des voisins ne seront pas autorisés.
  • Les manifestations sociales seront interdites seulement si elles ne respectent pas un protocole sanitaire strict.
  • Les Journées européennes du patrimoine, qui devaient se tenir les 19 et 20 septembre, seront annulées pour Bordeaux et la métropole.
  • Il est demandé à chaque habitant de limiter le nombre de rassemblements familiaux et amicaux à 10 personnes maximum

 

Bars et restaurants

  • Fermeture administrative des bars et restaurants qui contreviennent aux règles sanitaires (8 à ce jour). Le contradictoire sera encore réduit, de vingt-quatre à six heures. Un bar contrôlé en infraction le soir pourra donc être fermé le lendemain.
  • Interdiction de la consommation debout dans les bars et restaurants de la métropole.
  • Interdiction pour les bars de la métropole de la diffusion extérieure de musique sur la voie publique.
  • Interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes dans les parcs, jardins, plages et quais de la ville de Bordeaux.
  • Interdiction à Bordeaux de la consommation d’alcool sur la voie publique.
  • Les soirées dansantes dans les ERP sont interdites.

 

Milieu scolaire, universitaire et sportif

  • Affichage aux abords des établissements scolaires rappelant l’obligation de port du masque devant les écoles, collèges et lycées.
  • Port du masque obligatoire dans un périmètre de 50m autour des salles de sport, de spectacle, conservatoires.
  • A l’université, le port du masque sera obligatoire non seulement sur les campus mais aussi dans un périmètre de 50m autour.
  • La préfète a demandé à la rectrice, aux présidents d’université, au CROUS, aux responsables d’association d’interdire, annuler ou empêcher les fêtes étudiantes. Les lieux dédiés ou salles polyvalentes ne seront plus mis à disposition. De même, les sorties scolaires seront suspendues dans l’enseignement primaire et secondaire.
  • Dans les équipements sportifs, les vestiaires, hors piscine et hors usage scolaire et STAPS, seront fermés.

 

La préfète a appuyé le fait que les verbalisations seront plus nombreuses notamment sur le port du masque, les forces de police locales seront appuyées par les forces de sécurité intérieure pour absence de port du masque aux abords des établissements scolaires et dans l’hyper-centre de Bordeaux. Samedi soir 26 verbalisations ont eu lieu sur les quais de Bordeaux. De surcroît, pour soutenir les polices municipales une compagnie de CRS sera détachée par le gouvernement à Bordeaux.