Home / Actualités  / Pour les vacances de la Toussaint, les Bassins de Lumières élargissent leurs horaires

Pour les vacances de la Toussaint, les Bassins de Lumières élargissent leurs horaires

bassins de lumières

Depuis le 10 juin, les Bassins de Lumières émerveillent les visiteurs avec notamment l’exposition « Gustav Klimt, D’or et de couleurs ». Pour donner la possibilité à un maximum de personnes d’en profiter, ils ouvrent leurs portes jusqu’à 19h pour les vacances de la Toussaint. L’occasion de découvrir les créations numériques et immersives du plus grand centre d’art numérique au monde.

 

Situés dans l’ancienne Base sous-marine de Bordeaux, les Bassin de Lumières créés par Culturespaces, proposent une expérience immersive autour des 4 immenses bassins de 110 m de long pour 22 m de large. Le programme long, baptisé « Gustav Klimt, d’or et de couleurs » offre un regard original sur le célèbre peintre et ses successeurs à travers des portraits, des paysages, et des dorures. Le programme court, « Paul Klee, peindre la musique » rend quant à lui hommage aux gammes picturales de ce peintre musicien. Les œuvres projetées sur les murs, accompagnées de musique, sont absolument hypnotisantes.

2 créations contemporaines à découvrir dans le « Cube »

Et puisque le plaisir ne s’arrête pas là, le studio turc Ouchh a créé « Ocean Data ». Des millions de données forment une œuvre unique où formes, lumières  et mouvements sont générés à travers un algorithme. Et cerise sur le gâteau, le collectif bordelais Organ’Phantom, retrace l’histoire de la Base sous-marine avec l’exposition « Anitya ». Au départ occupé par l’industrie militaire, ce lieu chargé d’histoire a été  ensuite laissé à l’abandon avant d’être enfin réinvesti par la vie et la culture, pour notre plus grand plaisir. Des expositions à découvrir en  famille, de 7 à 77 ans.

 

 


Bassins de Lumières
Impasse Brown de Colstoun, 33 300 Bordeaux
05 35 00 00 90
Réservations sur le site www.bassins-lumieres.com
Ouvert tous les jours de 10h à 19h (dernière entrée à 18h).

 

Charlotte Anfray