Home / Actualités  / Bordeaux : de moins en moins attractive

Bordeaux : de moins en moins attractive

attractive

Notre chère ville de Bordeaux perdrait-elle de sa superbe ? Il semblerait… En tout cas, auprès de ses habitants. Hays, cabinet de recrutement spécialisé et les plateformes RégionsHob et Paris Job, ont interrogé les actifs des plus grandes villes de France au sujet de l’attractivité de leur lieu de vie. Si Rennes prend une nouvelle fois la tête du classement, suivie de Nantes et de Strasbourg, Bordeaux, perd 4 places et arrive à la 11ème position.

 

Trop chère, peu de débouchés professionnels, circulation difficile, la « belle endormie » essuie quelques critiques. Lors de cette enquête, plusieurs critères ont été pris en compte, comme la qualité de vie générale, le marché du travail, le coût de la vie, le dynamisme économique, la qualité des infrastructures, les équipements liés à la mobilité et les loisirs. Bordeaux n’arrive qu’à la 8ème place sur la question de la qualité de vie générale, critère pourtant primordial pour choisir sa ville de résidence. Quant à la prospérité du marché du travail, Bordeaux n’est qu’à la 14èmeposition, loin devant Paris (1ère position), suivi de Nantes et Rennes. Sur la question du coût de la vie, Bordeaux figure parmi les dernières villes de ce classement, en 18ème position, juste devant Nice et Paris. Saint-Etienne tire son épingle du jeu et prend la 1ère place, devant Brest et Toulouse. La ville s’en sort en revanche un peu mieux en matière de dynamisme économique, d’offre culturelle, de santé et de qualité de l’environnement.

57% des bordelais recommandent leur ville à une personne souhaitant changer de région

Seulement la moitié des bordelais conseilleraient à une personne souhaitant changer de région de s’installer dans sa ville, loin devant les Rennais qui sont 78%, les Strasbourgeois (77%) et les lyonnais (74%). En revanche, toujours selon ce sondage, les bordelais sont très confiants quant à l’image que renvoie leur ville puisqu’ils la placent en 1ère position dans cette catégorie. Ils sont d’ailleurs 33% à considérer que l’image de Bordeaux s’est améliorée cette année. À noter, cette enquête a été réalisée en ligne entre le 11 octobre et le 9 novembre 2020 auprès d’un panel de 3 454 actifs, habitants dans 20 métropoles.