Home / Actualités  / Bordeaux : la question des logements vacants

Bordeaux : la question des logements vacants

logements vacants

Cela fait maintenant plusieurs années que la question des logements anime le débat à Bordeaux. Lors du dernier conseil municipal, ce thème a été débattu pendant deux heures, de façon quelque peu houleuse notamment au sujet de l’encadrement des loyers, l’artificialisation des sols et la part de logements sociaux. Le lendemain, Bordeaux Métropole a annoncé être lauréate de l’appel à candidature sur le logement vacant. Qu’est-ce que cela va changer ? Eléments d’explication.

 

Bien que la part de logements vacants ne s’élève qu’à 3 à 5% du parc immobilier, cela représente, d’après le communiqué de Bordeaux Métropole, « un volume non négligeable de logements qui pourraient répondre aux besoins de nos concitoyens. […]En annonçant mardi 4 mai que la candidature de Bordeaux Métropole était retenue dans le cadre du Plan national de lutte contre le logement vacant parmi les 229 candidats, Mme Emmanuelle Wargon, Ministre déléguée chargée du logement, permet de déployer un nouvel outil pour s’attaquer à la politique du logement locatif. » Concrètement, Bordeaux Métropole pourra désormais accéder au nouveau jeu de données LOVAC permettant d’avoir les informations sur les logements concernés, obtenir des crédits d’ingénierie et surtout avoir accès à la solution numérique Zero logement vacant, « pour repérer, pouvoir convaincre les propriétaires et suivre la remise sur le marché des biens, solution qui sera mise à disposition pour 17 territoires à compter du mois de mai ».

Objectif : faciliter et démultiplier l’action portée sur les logements vacants.

Une étude a d’ores et déjà été confiée « à l’agence d’urbanisme pour déterminer les raisons de la vacance et les actions correctives à mettre en place. » Jean Jacques Puyobrau, vice-président en charge du logement de l’habitat et de la politique de la ville « se félicite de cette reconnaissance par le ministère du logement et salue la mise en œuvre d’une nouvelle brique complétant la panoplie des nouveaux outils voulus par Bordeaux Métropole depuis moins d’un an pour améliorer l’accès au logement pour tous et en particulier l’encadrement des loyers (pour la ville de Bordeaux), le permis de louer et la déclaration de louer, le permis de diviser, l’engagement dans le plan pauvreté aux côtés de l’Etat. »

 

 


Image par Emmanuel CATEAU de Pixabay