Home / Actualités  / A Bordeaux, qu’est-ce que la “déclaration des droits de l’arbre” signée par la Ville ?

A Bordeaux, qu’est-ce que la “déclaration des droits de l’arbre” signée par la Ville ?

Ce 24 novembre, le maire de Bordeaux Pierre Hurmic a présenté le second volet de “Bordeaux Grandeur Nature”, vaste plan de végétalisation de la ville prévu par la municipalité écologiste. L’édile a également signé officiellement la “déclaration des droits de l’arbre”.

 

Celle-ci est une charte rédigée par l’association A.R.B.R.E.S. avec le soutien d’arboristes professionnels, de juristes et de parlementaires, qui a été proclamée devant l’Assemblée nationale le 5 avril 2019.

Bordeaux grandeur nature

Après la première phase du plan de végétalisation de la ville, la municipalité s’attèle à la seconde. Selon le maire écologiste de Bordeaux, pour celle-ci, l’équipe municipale poursuit sa “trajectoire de reconquête végétale de la ville. Celle-ci sera marquée par l’innovation avec l’expérimentation d’un arbre à algues pour lutter contre la pollution dans une école dont la qualité de l’air doit être améliorée, par la signature de la charte des droits de l’arbre, avec le renforcement de la protection des arbres existants dans notre PLU et par de nouvelles incitations de nos concitoyens à la végétalisation. Autant de mesures pour déployer, partout où c’est possible, la nature en ville, et prendre soin de notre territoire et de nos habitants” indique-t-il.

 

Le maire a également officiellement signé la “déclaration des droits des arbres” qui inscrit désormais l’arbre dans le Code civil comme être vivant et titulaire de droits. Cette mesure tend à favoriser l’émergence d’une protection légale de l’arbre en France, en encourageant l’ensemble des acteurs du territoire à le considérer dans leurs projets comme êtres vivants et non comme du simple mobilier urbain. Articulée en cinq articles, cette déclaration prévoit notamment l’application stricte du règlement de protection de l’arbre, le classement par la ville de davantage d’arbres dans le PLU avec une attention particulière portée aux arbres existants dans le cadre de la 11ème modification en cours du PLU.

 

Du côté de la plantation d’arbres, l’ambition est de remplacer tous les arbres disparus, de densifier les plantations existantes et coloniser les espaces plantables, diversifier les plantations, renforcer les plantations des sites historiques de la ville, ou encore  de contribuer à la résilience alimentaire de la ville par la constitution de vergers ou forêts mixtes nourricières avec notamment l’emploi de variétés régionales anciennes ou oubliées, mais aussi la plantation de potagers (comme dans les parterres de fleurs du jardin de l’hôtel de ville).

 

A l’occasion de la présentation de ce plan de végétalisation, Pierre Hurmic a participé à la plantation d’arbres sur la place Pey Berland. Huit arbres ont en effet été plantés en cette fin d’année sur cette place.