Home / Actualités  / Au cinéma l’Utopia, Charles Guérin Surville présente son premier long métrage, “La Sincérité”

Au cinéma l’Utopia, Charles Guérin Surville présente son premier long métrage, “La Sincérité”

“La Sincérité” est le premier long-métrage de Charles Guérin Surville. Il est présenté au cinéma bordelais l’Utopia le jeudi 23 décembre, 20h, en présence du réalisateur. La séance sera suivi d’un débat avec le public. 

 

Ce film est une romance ardéchoise et musicale, portée par l’égérie de mode Jeanne Damas, le philosophe et écrivain Charles Pépin, et le pianiste international de jazz Jacky Terrasson. La musique a été d’ailleurs composée par Jacky Terrasson, qui sera en concert à l’ONBA, à l’Opéra National de Bordeaux, les 17, 18, 22 et 23 décembre, avec l’Orchestre National d’Aquitaine.

Romance à l’Utopia

Pour séduire Louise, la jeune comédienne dont il est amoureux, Jean décide de se lancer dans le tournage d’un film. Autour de Louise, le réalisateur réunit ses muses Mia et Alma, Jimmy, un jazzman de renom, et Guillaume, un ami philosophe, lui-même accompagné d’une neuro-scientifique retors. Et c’est au jour le jour que l’équipe compose le scénario du film. Peu à peu, les comédiens oublient leurs personnages, et les sentiments réels prennent le pas sur ceux qu’ils sont supposés jouer. Comme si la sincérité avait besoin de la fiction pour se révéler ?

 

« Le personnage du philosophe remonte aux conférences de Charles Pépin, que je filmais depuis des années au MK2 Odéon. Celui du pianiste de jazz à la participation de Jacky Terrasson à Mae West, mon moyen métrage adapté d’un roman de Dan Fante. Quelle seraient la crédibilité et l’impact de Charles Pépin et Jacky Terrasson s’ils incarnaient des personnages de philosophe et de pianiste que nous malmènerions ?

« L’autre sujet est la vulnérabilité des hommes. Si ces femmes acceptent l’aventure, elles gardent sans cesse le contrôle et détiennent le pouvoir. Au contraire, les hommes font l’expérience de leurs limites face à la maturité et se retrouvent le bec dans l’eau. La beauté généralisée, présente jusque dans la nature et la musique, résonne comme une première confrontation avec la mort. Le problème est que souvent le public croit que tout ce qui est joué est réel et sincère ! J’aime qu’il le croie, surtout lorsque c’est totalement faux… » explique Charles Guérin Surville. 

 


Infos pratiques

Cinéma L’Utopia

5 Pl. Camille Jullian, 33000 Bordeaux

cinemas-utopia.org

 

Les concerts de Jacky Terrasson à l’Auditorium
Concert de Jazz Symphonique : Vendredi 17 décembre à 20h

Concert de Noël Radio Classique : Mardi 21 décembre à 20h
Mercredi 22 décembre à 20h • Jeudi 23 décembre à 20h