Bientôt un parc d’attraction sur le thème de l’aéronautique à Bordeaux

Le projet avait été évoqué en fin d’année dernière : un parc sur le thème de la culture aérospatiale et de l’aéronautique devrait voir le jour en Gironde. Cette fois-ci, le projet s’officialise : une présentation a eu lieu jeudi matin. Le projet baptisé Tamarcq a été dévoilé et devrait être lancé en 2021.

Présentation d’un projet hors-norme.

Démocratiser l’apprentissage de l’aéronautique : telle est l’ambition du projet de développement d’Aerocampus … Le centre de formation a présenté ce jeudi 25 janvier sa volonté de créer un parc d’attraction de 12 hectares autour de l’aéronautique. Après la Cité du vin, viendrait donc la Cité de l’aéronautique. Pour le plus grand bonheur des amateurs de ce domaine aussi secret que stupéfiant. Un projet estimé entre 70 et 80 millions d’euros qui deviendra, sans aucun conteste, le rendez-vous préféré des enfants. Désormais, vous saurez où emmener vos enfants le dimanche après la sieste ! Mais il vous faudra patienter encore quelques années … Car le projet vient tout juste d’être présenté. Et malgré l’enthousiasme qu’il génère, sa réalisation est particulièrement longue. Bien que plébiscité par le grand public, encouragé par les municipalités et soutenu par les entreprises, un chantier conséquent devra nous faire patienter (jusqu’à 2021 !).

La cité de l’aéronautique : une sortie intergénérationnelle

Ce parc de 12 hectares autour des cultures aéronautiques devrait être situé à Mérignac tout près des entreprises du même secteur telles que Thales et Dassault. Et si le parc attirera les plus jeunes d’entre nous, il séduira également les plus grands. Car le projet se veut plus conséquent qu’un simple parc d’attractions. Il sera également un centre de formation, un lieu d’exposition et une vitrine professionnelle sur ces métiers qui nous parlent peu …  A l’initiative ?! Aerocampus, le centre de formation spécialisé dans la maintenance aéronautique basé à Latresne. Ce projet ambitieux permettra non seulement de piloter des drones, de monter à bord d’engins spectaculaires, de découvrir l’aérospatial dans son intégralité mais surtout d’expérimenter l’aéronautique comme il était encore impossible de le faire. La sortie du projet Tamarcq est prévu en 2021 : le temps de finaliser le projet et de récolter les fonds nécessaires.

Avec un tel projet d’envergure, on pourrait vite se sentir pousser des ailes …


Juliette Agay