Coin des artistes : Première exposition bordelaise pour la galerie virtuelle KAZoArt

Après dix-huit mois passés à Bordeaux, la galerie d’art en ligne KAZoArt descend de sa toile à la rencontre du public bordelais. Elle expose trois de ses artistes dans le cadre de l’Expo 4 Art, du 15 au 17 décembre au Hangar 14.

Partenaire de l’évènement Expo 4 Art lorsqu’elle était encore parisienne, la galerie virtuelle KaZoArt répond présente au rendez-vous de décembre sur les quais de Bordeaux. Sur son stand, elle a invité trois artistes qu’elle représente en ligne. Mia, Peam’s et Morgan Paslier ont été choisis pour leur univers pictural coloré, proches du pop et street-art. Ils exposent chacun une dizaine d’œuvres autour desquelles ils rencontrent un public nouveau.

Ceux qui ne connaissent pas encore KAZoArt l’aborderont comme une galerie d’art traditionnelle. Pourtant, KAZoArt représente à ce jour  près de cinq-cents artistes plasticiens sur la toile. En seulement deux ans d’existence, elle s’est véritablement imposée sur le marché de l’art en ligne en France. Le concept a été pensé par Mathilde Le Roy, une férue d’art qui, comme beaucoup de passionnés, n’osait franchir la porte d’une galerie pour s’offrir une œuvre. Avec la volonté de démocratiser et désacraliser l’art, l’idée de KAZoArt est née peu à peu. Aujourd’hui, cinq à dix achats par jour se font sur le site.

Le catalogue répertorie les artistes et leurs œuvres selon des critères de sélection simples à aborder. Peinture, sculpture, photographie, gravures. Les filtres se partagent ensuite entre thématiques, portrait, natures mortes, mouvements artistiques de figuratifs à plus abstraits, et tranches de prix. L’équipe de KAZoArt conseille, partage ses coups de cœur, met en avant les nouveaux artistes qu’elle a dénichés. Désormais bordelaise, elle a recruté une dizaine d’artistes locaux en une année. Sur le blog, les internautes peuvent retrouver des anecdotes artistiques, des actualités du monde de l’art, des interviews et portraits d’artistes, peut-être bientôt des vidéos de visites des ateliers.

La galerie s’adresse à une plus grande variété d’acheteurs, plus jeunes que sur le marché habituel. Avec un circuit plus court, moins d’intermédiaires entre l’artiste et l’amateur, la galerie peut proposer une gamme de prix beaucoup plus accessibles à partir de 60 €.  Les œuvres originales et dédicacées sont livrées depuis l’atelier. L’impression d’art permet de s’offrir une lithographie numérique à partir de l’œuvre originale, dès 49 €. Ces impressions, réalisées par un maître artisan français, sont limitées à trente exemplaires.

Outre l’aspect marketing et commercial du site, KAZoArt s’adresse aussi aux artistes qui ne peuvent être représentés dans des galeries physiques. Elle se présente comme un chercheur de « pépites ». Les artistes posent leur candidature en ligne pour proposer leurs œuvres. Le bouche-à-oreille et les salons permettent aux experts de trouver des créateurs contemporains de talent et de leur offrir une vitrine.

La galerie a aujourd’hui des ambitions à l’international, avec pour première étape la traduction de son site en anglais. Pour l’heure, son exposition au Hangar 14 et ses cartes cadeaux donnent une jolie idée pour Noël approchant.


EXPO 4 ART du 15 au 17 décembre
Au Hangar 14,115 quai des Chartrons, Bordeaux
https://www.kazoart.com/blog/exposition-kazoart-a-bordeaux-du-15-au-17-decembre-2017/
https://www.kazoart.com/
Facebook

Visuel : L’oeuvre “Ai Weiwei” de Morgane Paslier, qui sera exposée lors d’Expo4ART

Fanny Houot