Coin des artistes : Le WAC, une ruée vers l’art contemporain

Dès ce jeudi 28 septembre, le réseau B.A.C. lance son premier WAC ou Week-end de l’Art Contemporain à Bordeaux. Pendant quatre jours, trente-deux structures exposent plus de quatre-vingt artistes à découvrir par soi-même ou au fil de quatre parcours à travers la ville.

L’association Bordeaux Art Contemporain dit B.A.C. réunit depuis peu trente-neuf structures culturelles à Bordeaux. Musées ou institutions incontournables dédiés à l’art, galeries, et exposants ponctuels ne font plus qu’un pour promouvoir l’art contemporain et mutualiser leurs ressources en organisant des manifestations ensemble. La scène artistique bordelaise et locale est particulièrement mise en valeur.

Pour leur première initiative commune, le Week-end de l’art contemporain adopte une identité visuelle et une atmosphère western qui s’intègre parfaitement à la saison culturelle Paysages 2017 de la métropole. Au programme des quatre jours, des découvertes artistiques, des performances, des rencontres et des rendez-vous festifs autour du Café des pompiers en guise de saloon, et du QG de l’événement, l’Ecole des Beaux-Arts.

Impulsé par la fondatrice de l’Agence Créative Nadia Russell Kissoon, l’événement braque trente-deux lieux plus ou moins connus des Bordelais qu’ils invitent à une véritable ruée vers l’art. Et pour cause, parmi les différents itinéraires proposés, trois parcours sportifs de 5 à 10 km se font au pas de course. Pour faire de ces visites un moment convivial et lutter contre l’idée que l’art contemporain n’est pas accessible à tout le monde, un parcours famille est conçu sur la ligne de tram B longeant les quais, de la Vitrine des essais aux Vivres de l’Art en passant par le CAPC et la FRAC Aquitaine.

La B.A.C. a convié quatre commissaires à réaliser trois parcours thématiques et singuliers de trois heures à sillonner à pieds, en vélo ou en bus, d’un espace d’exposition participant à l’autre. Élise Girardot, commissaire d’exposition indépendante, préconise une déambulation à pieds pour son parcours où le promeneur expérimente le paysage et les œuvres présentées avec son corps et son esprit subjectif. Il commence par la performance ambulante 0,100 avant de rejoindre galeries plus ou moins classiques et musées (Beaux-Arts côté jardin et les arts décoratifs de l’hôtel de Lalande)

L’architecte Jean de Giacinto nous fait prendre le Bus de l’Art Contemporain dont la trajectoire explore le paysage architectural et les problématiques environnementales de nos jours. A travers huit autres lieux affranchis et émergents, le visiteur forge son interprétation sur l’art et les espaces tant naturels, fictionnels, qu’urbains.

Deux étudiants de l’Ecole des Beaux-Arts de Bordeaux ont configuré le troisième parcours en privilégiant des lieux apparemment sans histoires, hybrides, atypiques, à travers la ville.

La visite commence par continuum. dans le quartier du grand-parc, puis rejoint les Chartrons et les galeries de Pierre Poumet et du Rezdechaussée, continue vers la librairie La Mauvaise Réputation, l’inévitable association Zébra 3 ou encore l’espace de travail artistique La Réserve.

La grande ruée est ponctuée de diverses festivités et se prolonge même en nocturne ce vendredi. Les visiteurs sont libres de se faire guider parmi les œuvres et les lieux qui les accueillent, ou de partir seuls à la conquête de l’art contemporain.


Week-end de l’Art Contemporain, du 28 septembre au 1er octobre
Dans 32 lieux à Bordeaux
Point Information, Square Dom Bedos
http://www.wacbordeaux.com/
Facebook 
Instagram