Au détour d’une rue bordelaise #26 : la Rue Poquelin Molière

La rue de Bordeaux que nous vous présentons aujourd’hui est aussi célèbre qu’intime. C’est un axe traversant entre les rues agitées qui mènent à la rue Sainte-Catherine et la tranquille rue du Ruat. Les commerces y sont aussi éclectiques qu’atypiques. Voici une sélection d’adresses pour découvrir la rue Poquelin-Molière.

Atelier Christophe Otero

Au numéro 2 se niche l’atelier de Christophe Otero, artisan d’art spécialiste de l’encadrement. Depuis 28 ans, Mr.Otero réalise tout type d’encadrements sur demande et peut également effectuer des travaux de restauration. La vitrine de sa boutique brille de quelque unes de ses réalisations et saura vous attirer irrésistiblement.

2 rue Poquelin-Molière

Juliena

Juliena de la rue Notre-Dame a une petite sœur ! Même nom, même ambiance, même carte variée et alléchante. Ce petit café respire la douceur. Instantanément, on y est chez soi ! Les boissons chaudes sont généreuses et délicieuses. On vous laisse découvrir l’offre de restauration et nous en dire des nouvelles 😉

12 rue Poquelin Molière
Facebook

Numastique

Une autre petite perle de la Rue Poquelin-Molière. Arrêtez vous au numéro  et admirez cette vitrine qui brille. Non, pas de bijoux ici, mais une collection de pièces anciennes. La boutique Numastique achète et revend les écus et autres anciens francs. Vous pourrez également y bénéficier d’une expertise de vos pièces en or et argent.

12 rue Poquelin-Molière

Mama Shelter

Adresse emblématique de la rue, Le Mama Shelter de Bordeaux est l’un des 6 (bientôt 7) établissements que compte la chaîne. Au rez-de-chaussée, vous trouverez le restaurant-bar avec son ambiance tamisée et sa décoration design. Mais ce qui fait la réputation du Mama Shelter, c’est son roof-top, le plus haut de Bordeaux. Soyez surs que prendre un verre avec un tel point de vue n’a pas d’équivalent ! Une adresse à découvrir sans faute : ce bâtiment à l’architecture détonante recèle bien d’autres trésors.

19 rue Poquelin-Molière
Facebook
Crédit photo : Francis Amiand

L’adresse regrettée : Les mots bleus

Nous étions tout heureux de vous parler d’un autre lieu incontournable au 40 de la rue Poquelin-Molière. Mais nous avons été bien tristes de voir l’enseigne décrochés, les livres qui ornaient les murs disparus et le lieu envahis d’ouvriers. Il est bien dommage de voir que ce café-bibliothèque n’existe plus.