En images : LOMEPAL en duo avec des hologrammes à l’ARKEA Arena

Hier soir, l’ARKEA Arena recevait Lomepal pour un show plein de surprises.

Le rendez-vous était fixé à 20h, à l’ARKEA Arena.  A l’entrée des arènes floiracaises une foule compacte, et très éclectique, attendait de découvrir le plus grand show bordelais de cette nouvelle sensation du rap français.

Après une première partie assurée par le nouveau poulain de l’écurie Ed Banger,Vladimir Cauchemar, Lomepal, Antoine de son vrai prénom, entre sur scène à 21h00 devant un public chauffé à blanc.

L’artiste enchaîne les tubes de son dernier album, notamment “1000°”, son duo avec Roméo Elvis, star belge du rap francophone. Déchaînée, la foule récite en chœur les paroles de chaque chanson. Pour le plus grand plaisir de ses fans, il n’a pas fait l’impasse sur ses vieux bangers de ses anciens EP et albums, dont LE tube de son précédent album : « Yeux disent ». Moment exceptionnel de partage avec ses fans.

Le travail de lumière et le jeu scénique de l’artiste, couplé à la ferveur sans faille du public, ont rendu ce show mémorable. On se souviendra particulièrement de son apparition en gradin, en plein milieu du concert, pour entonner “Oyasumi”, un titre de 2016, comme de son retour, en traversant la fosse, pour regagner la scène.

La nouvelle technologie au service du spectacle

Mais ce qui a marqué cette superbe soirée, ce sont les deux duos phares de son dernier album « Jeannine » avec JeanJass (sans son Caballero !) et Orelsan. … Les deux rappeurs ont tous deux foulé la scène bordelaise. Ou plutôt, leurs hologrammes !

L’illusion était parfaite. On aurait presque cru que JeanJass était parmi nous ce soir-là, gesticulant sur la scène comme dans la vraie vie. Il s’est éclipsé dans un nuage de fumée à la fin de la chanson.

A son tour, la tête d’Orelsan nous apparaît pour entonner son duo avec Lomepal, se fendant d’une ou deux boutades au passage, comme à son habitude.

Très actuelle, cette mise en scène a dynamisé le show,  et a su surprendre un public, déjà conquis.

En guise d’au revoir, l’artiste se retire de la scène sur l’un des titres phares de son dernier album… c’était « trop beau ».


Pour écouter “Jeannine” c’est par ici 

Date de sortie : 7 décembre 2018
Label : Pineale Prod – Grand Musique Management