Jardiner et récolter en ligne avec Monpotager.com

Pour manger des légumes frais et locaux de saison toute l’année, les Bordelais ont depuis le début de l’été la possibilité de louer un potager et les services d’un cultivateur en s’inscrivant sur le site Monpotager.com. Le point sur ce nouveau concept ludique pour mieux manger.

Des solutions bien connues existent déjà en guise d’alternative aux fruits et légumes des grandes surfaces. Premier exemple, les jardins-partagés, où les jardiniers en herbe peuvent s’occuper d’une parcelle de potager à toutes les saisons. Second exemple, les Amap, ces associations pour le maintien de l’agriculture paysage qui proposent aux consommateurs de passer un contrat avec des producteurs et de venir chercher régulièrement des paniers garnis. Seuls inconvénients, pour l’un, il faut avoir la main verte, pour l’autre, on ne choisit pas vraiment ce qu’il y a dans le panier et il vaut mieux être créatif pour cuisiner les légumes sous différentes formes.

Monpotager.com propose depuis 2013 un concept original et ludique aux citadins qui souhaitent déguster leurs fruits et légumes préférés tout en s’engageant dans une démarche responsable et solidaire avec les producteurs locaux. L’idée est venue de Thierry Desforges alors qu’il cherchait à valoriser l’exploitation agricole familiale en région parisienne. Il a alors opté pour cette forme nouvelle de maraîchage 2.0.

A Paris, à Lyon et désormais à Bordeaux, le principe est simple. « L’aggekculteur » se connecte sur le site et choisit d’abord la taille de son potager, de 15 à 150 m² selon sa situation familiale. Les quatre abonnements vont de 14,90 à 100€ par mois. Puis, il se rend sur la « Place du marché » et remplit son panier virtuel. Soixante variétés de fruits, aromatiques, légumes d’été et d’hiver sont proposés ainsi que des produits d’épicerie et des paniers tout prêts à être livrés.

Ensuite, des agriculteurs de la région, soucieux d’une démarche de production raisonnée ou bio, se charge de planter les semis, les arroser et les choyer jusqu’à la cueillette. Une fois à maturité, il ne reste plus qu’à se faire livrer la récolte en point relais de proximité ou directement chez soi, jusqu’à trente-deux fois dans l’année. Le lien est réel avec le producteur qui informe le propriétaire annuel du potager sur la croissance de ses légumes, les variétés ou encore les cycles de culture. Celui-ci peut même donner quelques idées de recettes.

Pendant toute la durée de l’abonnement et pour tout autre internaute, la Place du marché reste ouverte. Lorsqu’ils s’approvisionnent, les consommateurs payent en « patates », la monnaie virtuelle de Monpotager, les paniers modifiés ou ponctuels.

Monpotager.com a été franchisé à Bordeaux Ancia Drocourt, ingénieure agronome de formation. Depuis son arrivée, une cinquantaine de curieux et amateurs de produits extra-frais se sont abonnés et ont reçu leurs premiers colis garnis. Les cultivateurs, une demi-douzaine, sont tous girondins et ont leur exploitation à Saint-Jean d’Illac, Saint-Vincent de Pertignas ou encore Saint-Pierre de Mons, à 70 km maximum de Bordeaux.

Convaincus ou presque ?

Monpotager.com organise une rencontre sur le salon ABC Kid’z au Hangar 14 à Bordeaux les 14 et 15 octobre prochains.


14 et 15 octobre, Salon ABC Kid’z au Hangar 14, Bordeaux
http://monpotager.com
Facebook Mon Potager Online
Facebook Mon Potager Bordeaux 

Déborah Sachs