La présence d’un lion en cage à la patinoire de Meriadeck relance le débat sur l’interdiction d’animaux sauvages dans les cirques

Après des réactions indignées vendredi soir sur le groupe Wanted Bordeaux à propos d’un spectacle présentant un lion en cage lors d’un gala à la patinoire Meriadeck, l’animal a été retiré du show. Un évènement qui a relancé la polémique sur la présence d’animaux au sein de manifestations similaires.

Une scène choquante pour les internautes

La polémique a pris place vendredi lors d’une publication d’une membre du célèbre groupe d’entraide Facebook Wanted Bordeaux, supprimée depuis. « Dans le cadre d’une sortie scolaire, une maman a assisté à la répétition du spectacle « Magic on Ice » qui a lieu demain soir à la Patinoire de Meriadeck. Voilà les photos qu’elle a prise. Pour ceux qui vont au spectacle demain, voici le « show » auquel vous allez assister (ouais je spoile un peu). Bravo Bordeaux Sports de Glace pour l’organisation. Quel beau spectacle vous montrez aux enfants ! » publie une internaute indignée. D’après nos confrères de Sud Ouest, 3000 enfants des écoles de Bordeaux invités gratuitement par le club de Bordeaux sports de glace ont assisté à ces deux répétitions générales d’une heure chacune. Le débat a pris fin avec la modification dudit spectacle, sans le lion en cage cette fois.

Pourtant, cet évènement gênant relance la polémique de la présence d’animaux lors de manifestations de ce type dans la Région.

Une position mitigée des mairies girondines

Une association animaliste, l’Acta, se mobilise pour faire interdire des animaux sauvages dans des spectacles populaires. Plusieurs arrêtés avaient été mis en place en 2016 et 2017 pour une interdiction d’animaux, mais ceux-ci avaient été systématiquement annulés par les tribunaux administratifs.

Il semblerait que les mairies girondines soient prises entre l’engouement de leurs citoyens pour les cirques, et la pression de l’association qui souhaite que le conseil municipal émette une réglementation nationale interdisant la présence d’animaux sauvages dans les cirques, tout en privilégiant des spectacles sans animaux.

Pour Fabien Robert, adjoint à la culture à la mairie de Bordeaux, « c’est une pratique qui va s’éteindre logiquement », précisant sa sensibilité pour la cause animale. Pour autant, la question reste toujours en suspens, tandis que la Ville accueille chaque année un cirque place des Quinconces, tout comme celui du cirque Medrano à l’hippodrome du Bouscat, ou encore à Talence, rencontrant un succès sans précédent.