L’actu insolite du jour : Disney vs. Netflix – rachat de la Fox

C’est officiel, le groupe Disney a signé un accord le 14 décembre dernier pour le rachat de Twentieth Century Fox, un des grands studios de l’industrie cinématographique hollywoodienne. Un accord en réaction à la menace des plateformes de streaming comme Netflix.

Pour 52,4 milliards de dollars, Walt Disney vient de racheter une partie des actifs de ce groupe de médias et de divertissement appartenant au magnat australien Rupert Murdoch.

Qu’est-ce qui appartient à Disney aujourd’hui ?

  • Les studios Pixar, Marvel, Lucasfilm Ltd. devenus des sous-entités des studios Walt Disney Studios Entertainment.
  • Les studios de la Twentieth Century Fox
    • Studios télévision et cinéma
    • Les chaînes FX et National Geographic
    • Des chaînes étrangères appartenant à Fox comme celles du réseau Star India, du groupe européen de télévision Sky
    • Une partie de la plateforme de streaming Hulu.

Un séisme pour l’industrie du cinéma qui se voit déjà fragilisée par les plateformes de streaming Netflix et Amazon et qui aujourd’hui rencontre une multiplication des fusions-acquisitions (le rachat de studios par d’autres studios). Cela entraînerait la diminution de studios, donc moins de films et donc moins d’originalité. Une diminution qui était attendue depuis longtemps à Hollywood. Avec l’évolution du streaming et le rachat des studios, il restait six studios : Paramount Pictures, Time Warner Company, Fox Entertainment Group, NBC Universal, Sony Pictures Entertainment Inc. , et Walt Disney. Ils passeraient désormais à cinq, voire à quatre prochainement.

Le problème est que Fox deviendra sans doute une sous-entité comme les autres studios de Disney, ce qui impliquera une mutualisation des services, donc une vague de licenciements chez Fox et une diminution des films produits.

Résultat : un rapport de force accru entre les médias traditionnels et les services de streaming comme Netflix, ainsi qu’un éventuel futur service de streaming par Disney comme l’indique Robert Iger, le PDG de Disney. Le but : concurrencer les plateformes de streaming plutôt que de leur vendre les films. C’est d’ailleurs pour cela que Disney n’a pas renouvelé son contrat avec Netflix le 8 aout dernier.

Attendez-vous à ne plus trouver les productions du grand Mickey Mouse sur votre plateforme préférée !


Charlotte Brivio