Le train de la Rhune reprend du service !

Célèbre pour son côté pittoresque et le point de vue qu’offre l’ascension, le train de la Rhune, rouvre sa ligne après maintenance hivernale, le 17 mars prochain. L’occasion de monter sur les hauteurs du Pays Basque, à 905 mètres d’altitude, à bord d’un train authentique, construit en 1924.

Un train historique

Le petit train de bois fête cette année ses 95 ans. Populaire dès le néolithique, l’ascension de la Rhune a gagné ses lettres de noblesse le 30 septembre 1859, lorsque l’Impératrice Eugénie de Montijo (épouse de Napoléon III) grimpe au sommet à dos de mulet. Pour faire face à un succès grandissant, un projet est étudié dès 1909 pour relier le col de Saint-Ignace au sommet de la Rhune . Les travaux débutent en 1912, mais seront interrompus pendant la Première Guerre Mondiale. Ils reprendront à l’issue du conflit, pour s’achever en juin 1924.

Ce train historique attire aussi les foules pour son coté pittoresque. En effet, depuis 1924, la même technique de crémaillère – mécanisme de roues dentées qui permet de gravir des pentes plus importantes que les trains classiques – est utilisée pour le faire fonctionner.

Des animations à la rencontre de la biodiversité

L’ascension de la Rhune s’accompagne de la découverte d’une biodiversité propre au Pays Basque. Le Pottok – petits chevaux Przewalski du sud-ouest de l’Europe et l’Asie mineure – mais aussi plusieurs races de vautours peuvent être observés tout au long de la traversée, et à l’arrivée au sommet. Des animations sont également proposées, comme une chasse au trésor gratuite pour Pâques. Les adultes et enfants doivent retrouver les bornes cachées au sommet, grâce à un questionnaire et une carte d’orientation. L’occasion d’aller à la rencontre de la biodiversité !

C.M


Pour réserver son billet en ligne, rendez-vous sur le site