Les évènements insolites de la saison culturelle « Liberté »

La nouvelle saison culturelle de la métropole s’ouvrira le 20 juin avec le lancement de la fête du fleuve. Deux mois durant, 25 communes seront animées d’expositions, spectacles et concerts, autour du thème de la « Liberté », dont la grande majorité seront gratuites. Au coeur d’un programme dense, certains évènements ne manqueront pas d’attiser la curiosité du public.

Tous les deux ans, la métropole s’anime d’évènements culturels autour de thématiques, pour faire rayonner musées ou lieux insolites, à travers les travaux d’artistes locaux, nationaux et internationaux. Après « Paysages Bordeaux » en 2017, cette saison sera celle de la « Liberté ». Un thème qui prend tout son sens en cette période socialement troublée, et permettra aux artistes en tout genre d’exprimer leur créativité. Si l’ensemble de la programmation mérite que l’on s’y intéresse, certains lieux et évènements se démarquent par leur singularité.

Des lieux hors du commun

La « Liberté » de cette saison culturelle s’affichera sur de nombreux musées et institutions culturelles de la métropole, mais  également au coeur de lieux hors du commun.

Le Temple des Chartrons, édifice construit au début du XIXe siècle par la congrégation protestante et inscrit au titre des monuments historiques depuis 1975, abritera l’exposition de Street Art de l’artiste espagnol Gonzalo Borondo. Un lieu désaffecté depuis les années 1970, qui a nécessité une importante réhabilitation et mise aux normes pour permettre à l’artiste d’y installer son travail, où il a passé quatre mois en résidence. Une exposition à découvrir dès le 21 juin !

Particularité de cette édition, un quartier général sera installé dans les archives municipales rue du loup, haut lieu du patrimoine de la ville. Ouvert au public, cet endroit permettra de faire une pause dans ses visites, d’échanger, de rencontrer des artistes et acteurs de l’événement.

L’artiste performeur suisse Massimo Furlan proposera un parcours pour le moins original, avec une découverte nocturne de la zone portuaire bordelaise. Embarqués à bord d’un batcub, les visiteurs pourront (re)voir les décors de cette zone peu fréquentée du grand public, à travers les lumières qui percent dans la nuit. Ces performances auront lieu les 13, 14 et 15 juin, au port de Bordeaux.

Enfin, cette nouvelle saison culturelle sera l’occasion de découvrir le nouveau Muséum d’Histoire naturelle, qui ouvrira ses portes au public le 29 mars. Il accueillera du 24 juin au 26 janvier une exposition intitulée « Le rire (libre) des animaux », qui interrogera sur son propre rire, et celui des autres espèces.

Des évènements culturels décalés

Le ton de cette édition sera celui de la liberté, mais aussi celui de la découverte, au gré d’événements originaux.

Le spectacle pyrotechnique du groupe F lancera le 20 juin cette nouvelle édition culturelle, ainsi que la fête du fleuve. Institution dans le milieu des spectacles du genre (la compagnie a composé la cérémonie d’ouverture des JO de Barcelone et Pékin, ou encore l’embrasement de la Tour Eiffel pour l’an 2000), le groupe F proposera un évènement hors du commun, « immenses fresques célestes comme échappées du féérique miroir d’eau de la place de la Bourse » d’après le communiqué de presse.

La Garonne sera au coeur d’animations culturelles, puisque des croisières musicales seront proposées les 30 juin, 7, 21 et 28 juillet, ainsi que le 4 et 11 août à bord du Sicambre. Une exploration de l’estuaire de la Gironde avec concerts, DJs et repas insolites.

Deux déjeuners et deux dîners « innovants et ludiques » se dérouleront au Jardin Botanique autour de la thématique « Faune et Flore ». Dégustation de miels, parcours dans le jardin, collations aromatisées aux épices, une véritable épopée gastronomique, qui aura lieu le 22 juin.

Ce même jardin public se parera des photographies décalées du photographe de l’agence Magnum, Martin Parr. Une exposition en plein air, qui accueillera petits et grands avec l’humour qui le caractérise.

Un partenariat avec le Louvre

Ce partenariat triennal signé entre Bordeaux et le Musée du Louvre offrira plusieurs événements culturels attendus, dont le premier sera l’exposition « La Passion de la Liberté. Des Lumières au romantisme » à la Galerie des Beaux-Arts. 45 oeuvres seront prêtées par le musée parisien, une « reconnaissance de ce qui est une institution universelle qu’est le Louvre, pour aller puiser dans sa richesse culturelle » pour le maire de Bordeaux Nicolas Florian.

C.M