Mérignac : un pilote refuse de décoller faute de …carburant

Jeudi dernier, le pilote d’un avion reliant Mérignac à Marseille a refusé de décoller afin de vérifier le niveau de kérosène de l’appareil. Pas rassurant.

Le nom de notre ville est, depuis le 20 avril dernier, associé à une histoire aussi insolite qu’inquiétante. Les faits se seraient déroulés ce jeudi 19 avril, à l’aéroport de Mérignac, où un pilote de la compagnie easyjet aurait refusé de décoller faute de …carburant.

Un journaliste de 20 minutes, présent à bord de l’appareil qui reliait Bordeaux à Marseille, a témoigné sur twitter.

Toujours d’après son compte twitter, le temps d’effectuer ces vérifications, le chef de bord aurait proposé aux passagers de leur faire visiter le cockpit de l’avion. “Il n’y a rien d’anormal sur nos ordinateurs, mais on va quand même faire une vérification dans le réservoir. Ça va prendre au moins 30 minutes. En attendant, je vous propose de venir visiter le cockpit et de prendre des photos avec les pilotes“, a-t-il annoncé au micro.

De son côté, la compagnie EasyJet confirme « que le commandant de bord du vol EZY1767 du 19/04/2018 en provenance de Bordeaux et à destination de Marseille a sollicité une vérification manuelle du niveau de kérosène avant le départ afin de confirmer le quantité inscrite au plan de vol en comparaison à celle affichée par les commandes de l’appareil, afin de veiller au bon déroulement du vol. Une fois confirmée, le vol a pu décoller vers Marseille et s’est déroulé sans incident. La sécurité et le bien-être de nos passagers et de nos équipages restent notre priorité numéro un. »