Les parcs de Bordeaux Métropole reçoivent le label Ecojardin

Janvier, le mois des bonnes résolutions, s’est bien terminé pour Bordeaux qui a reçu pour la deuxième fois consécutive le label Ecojardin créé en 2012 par Plante et Cité. La secrétaire d’Etat en charge de la biodiversité, Barbara Pompili, était présente le mardi 31 pour remettre ce certificat au service des espaces verts de Bordeaux Métropole qui n’utilisent plus de pesticides depuis 2010.

Après la labellisation Espace Vert Ecologique, douze parcs de Bordeaux avaient obtenu ce nouveau gage de qualité de gestion écologique pour trois ans en juin 2013. Pour le recevoir, les jardins bordelais devaient répondre à certains critères de gestion des sols, de l’eau et de la biodiversité. Le label prône également un engagement pour une démarche d’amélioration continue.

L’année dernière, un nouvel audit a été réalisé sur la commune. La promenade des quais Corajoud a ainsi été labellisée portant à treize le nombre de sites bordelais concernés. Cette promenade comprend le parc des sports Saint Michel, le jardin des Lumières et la prairie des Girondins.

Avec ces sept hectares supplémentaires, le patrimoine bordelais Ecojardin représente aujourd’hui 224 hectares, soit un peu plus de la moitié des nombreux parcs et jardins de la ville.

Parmi eux, nous connaissons tous les berges aménagées de Bordeaux-Lac, l’historique Parc bordelais créé par les frères Buhler, le Jardin public du centre-ville, devenu « laboratoire pour l’embellissement durable » fin 2015, le Jardin des quais de la rive gauche où l’on va se rafraichir l’été, après un passage sur le miroir d’eau et, côté rive droite, le Parc aux Angéliques longeant la Garonne.

Mais d’autres petits paradis de verdure existent dans différents quartiers. Avez-vous déjà passé la barrière du square Brascassat ? Rue Carle Vernet, c’est peut-être le moins atypique mais il reste un chouette terrain de jeux pour les enfants, les sportifs ou encore les boulistes.

Dans le quartier Nansouty, le Jardin des dames de la foi date du 19ème siècle. De tradition anglaise, on y trouve notamment une aire aménagée pour les adolescents et les enfants à la sortie de l’école et du collège Saint-Genès.

Le Jardin de la Béchade, tout près du stade Chaban Delmas, est un triangle de verdure avec pour particularité la présence d’une petite parcelle de vigne de Merlot et Cabernet Sauvignon. C’est également un lieu de rendez-vous pour certaines manifestations de quartier.

Face au Grand Parc, de l’autre côté des boulevards, le paisible Jardin de la visitation accueille les badauds à l’ombre de ses chênes. Dans le même quartier, le Parc rivière a lui aussi une histoire derrière lui. Il est devenu la propriété du Baron Alfred de Luze en 1827. Sur les ruines de l’ancien château bourgeois, deux ruches ont été installées en 2012. Les vieilles écuries sont devenues la Maison du jardinier et de la nature en ville.

Non loin de là, le Parc Monséjour à Caudéran avec ses majestueux vieux chênes accueille un centre d’animation proposant aux plus petits des ateliers de jardinage et d’observation de la nature.

Le Parc floral aux abords du Lac artificiel a été conçu en 1992 pour accueillir les “Floralies internationales de Bordeaux”. L’espace paysager compte toujours de jolis jardins et des collections florales invitant à la mélancolie. A ses côtés, le plus grand bois de Bordeaux, ses prairies et ses étangs. A lui seul, près de 150 hectares, véritable éden pour les amoureux de la nature.

Un peu plus haut, le Parc des berges du nord descend le long du fleuve jusqu’au pont d’Aquitaine. Bel exemple de traitement écologique, il jouxte la forêt riveraine des berges de Garonne avec ses aulnes et ses saules.

F.H.


http://www.label-ecojardin.fr/
http://www.label-ecojardin.fr/sites-labellises?title=&field_site_adresse_locality=bordeaux
Visuel : La sérénité verte au Jardin public de Bordeaux