Portrait de blogueur #17 – EcoloGirl

Cette semaine, ce n’est pas une blogueuse ordinaire que nous avons rencontré mais une super héroïne : Camille, auteure du blog Ecologirl. Entre deux missions pour sauver le monde, elle s’est livrée pour nous au jeu des confidences.

Parlez du concept de Ecologirl.
J’y parle de mes coups de cœur (mode, beauté, lectures, films, expos….), je relaie des infos qui me touchent ou des expérimentations que je peux faire « pour un quotidien plus écolo ».

Comment est né le blog ?
Ecologirl est née en septembre 2006 d’une envie de partager mes découvertes sur le monde du bio, l’écologie… Je travaillais alors dans un laboratoire de compléments alimentaires naturels et j’allais régulièrement dans les magasins bio pour faire des formations. Le blog a été un espace pour partager ces découvertes, d’abord avec mes copines puis peu à peu avec un cercle plus large.

Est-ce lié à votre fonction au sein de la Maison Écocitoyenne ? (Camille est directrice de la communication à la Maison Écocitoyenne, ndlr)
Pas du tout ! Ecologirl est née avant que je commence à travailler à la Maison écocitoyenne en 2012. En revanche, le blog m’a sans doute aidée à décrocher plusieurs jobs !

Pourquoi cet avatar de super-héroïne ?
Quand j’ai crée le blog, la plateforme d’administration m’a demandé en premier lieu quel était le nom du blog. Je n’y avais pas du tout réfléchi ! J’ai donc dû trouver rapidement un nom pour commencer à écrire et l’avatar est venu en suivant !

Parlez nous de vous : vos convictions et leurs évolutions éventuelles, ce qui vous donne envie d’écrire etc.
Je suis tombée dans l’écologie en 2003 a une époque où ce n’était pas vraiment à la mode. Plus que l’écologie, je crois que c’est une prise de conscience globale sur l’état du monde et de notre société qui me donne l’envie d’agir. Aujourd’hui, toute ma vie tourne autour de ça : mon job, mon blog, l’organisation des « apéros écolos de Bordeaux » chaque mois, la création du groupe Facebook « Les ecologirls de Bordeaux » où nous sommes bientôt 1000… J’ai le sentiment de « faire ma part » en partageant avec les autres. Sans prosélytisme, juste en disant que si moi j’y arrive, ce n’est pas si compliqué.

La présence sur les réseaux sociaux est-elle importante pour l’activité de Ecologirl ? Quel est celui sur lequel vous êtes la plus active ?
Oui c’est important. Je suis sur Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest. Mon préféré est Facebook, je trouve que c’est celui sur lequel j’ai le plus d’interactivité avec ma communauté et celui qui permet le plus de choses.

Comment voyez-vous l’avenir de votre blog ?
Je ne me pose pas trop la question. Je m’en occupe au fil de l’eau. Déjà 11 ans, c’est assez énorme !

Avez-vous des projets dont vous pourriez nous faire part ?
Je ne manque pas de projets mais je préfère les garder pour moi pour le moment !

Votre lieu favori à Bordeaux ?
Bordeaux fourmille de bonnes initiatives autour de l’écologie. L’un de mes endroits favoris est le restaurant DOSE, juste en face de la Maison écocitoyenne. On y mange sain et gourmand à la fois, bio, frais, local et de saison. Pas étonnant que ce soit devenu ma cantine !

Un bon plan écolo à nous suggérer ?
La Maison écocitoyenne bien sûr ! On peut y participer à une dizaine d’ateliers gratuits pour contribuer à la transition écologique (fabriquer ses produits ménagers ou ses cosmétiques, apprendre à coudre et à réparer son vélo, décrypter les étiquettes des produits de grande consommation, réduire ses déchets, manger plus sainement…). On peut aussi y voir des films, partir en balade et apprendre plein de choses dans nos expositions. La prochaine expo temporaire qui démarre le 15 novembre aura pour thème la relocalisation de notre alimentation. Un sujet passionnant et un enjeu majeur !


Retrouvez Ecologirl sur Facebook, Twitter, Instagram et Pinterest .
Et bien sûr sur le blog.