Top chef à Bordeaux : les coulisses du tournage

Les aficionados du concours culinaire d’M6 le savent déjà, nous rentrons dans le cœur de cette 10e saison. Après l’épreuve des enfants, mercredi dernier, l’épisode diffusé ce soir se déroule sur le terrain de jeu de Philippe Etchebest, à Bordeaux.

Difficile d’approcher le Grand Théâtre ce lundi 29 octobre. Capuches sur la tête, deux techniciens fument leur cigarette devant les immenses portes de verre. Plusieurs camions de tournage noirs obstruent la place de la Comédie, d’habitude si calme les lundis d’hiver.

A l’intérieur c’est la cohue. Un “MEEERDDDE” raisonne dans tout le hall qui précède le majestueux salon Gérard Boireau. Philippe Etchebest, qui se bat aujourd’hui contre les candidats de Top Chef, vient de casser sa pâte à raviole.

Une cuisine à l’Opéra

Ce lieu magique, plus habitué à accueillir des instruments, chanteurs et danseurs, est aujourd’hui transformé en immense cuisine. C’est “l’épreuve à domicile” des chefs de brigade. Philippe Etchebest est le second, après le toulousain Michel Sarran, à recevoir les candidats dans son antre. Virginie Dhers, directrice de production, nous explique que les cuisines du 4eme mur auraient été trop petites pour accueillir techniciens et caméras.

Et pour cause, niveau matériel, il y a de quoi faire !  14 caméras gravitent  en permanence autour des candidats, qui ne sont plus que huit ce jour là. Huit, c’est également le nombre de camions arrivés de Paris le jour même, pour acheminer le matériel nécessaire à cette  journée de tournage.

“Fais un gros plan sur l’assiette”

Mais ce qui nous interpelle, ce sont les journaliste, producteurs et régisseurs, également venus en nombre de la capitale. Un petit monde qui interagit en permanence grâce aux oreillettes portées par les chefs, les candidats, et cameraman. “Fais un gros plan sur l’assiette” peut-on entendre. Ou encore “demande lui ce qu’elle ajoute là “.

De l’autre côté, il y a les journalistes. Les yeux rivés sur leurs écrans, ils prennent des notes, “cette matière leur servira à rafraîchir la mémoire des candidats, au moment des interviews“, nous explique-t-on. Car les face-caméra, durant lesquels les cuisiniers expliquent leurs recettes ou livrent leurs ressentis, ne sont pas forcement tournés le même jour que les épreuves.

Le show culinaire d’M6, qui souffle cette année sa dixième bougie a été tourné du 10 octobre au 29 novembre 2018, et nécessitera plus de 6 mois de montage.


Diffusée ce mercredi à 21h00, sur M6

Photo : M. Etchegoyen / M6