Un téléphérique pour traverser la Garonne ?

Rapportée en juillet dernier par France Bleu Gironde, l’information avait de quoi faire sourire. Pourtant, l’idée d’installer un téléphérique qui enjamberait la Garonne séduit plusieurs maires de la rive droite…et même le président de l’assemblée, Alain Juppé, rapporte le site du journal Sud Ouest ce lundi 17 septembre. 

Dire que la mobilité dans l’agglomération bordelaise est un problème ne serait qu’un doux euphémisme. Mais les élus sont sur le coup, rassurez-vous ! En témoigne, l’idée d’un metro qui a refait surface en cours d’année. Et maintenant, celle d’un téléphérique, qui aurait, selon France Bleu, été publiquement évoquée en juillet dernier lors de la concertation lancée par la Métropole sur Bordeaux en 2050.

Un projet auquel les maires de l’agglomeration ne sont pas restés insensibles. Pour cause, ce nouveau transport en commun permettrait de relier rapidement, par les airs, Bègles et Latresne ou Bassens et les Quinconces par exemple. Alain Juppé aurait  même jugée l’idée “très intéressante”, rapporte Sud-Ouest.

Modalités de mise en service

D’après les informations du quotidien, deux options seraient actuellement à l’étude. L’une d’elle relierait la gare de Bègles à Bouliac, en faisant une escale sur l’Ile d’Arcin. L’autre, qui partirait aussi de la gare de Bègles, rejoindrait Latresne, avec un stop au centre commercial Rives d’Arcins.
Dans les deux cas, le téléphérique mettrait 12 minutes précisément, pour joindre la rive opposé, et parcourir les 4 kilomètres qui séparent les deux points.

Les avantages de ce transport de passagers par câble sont multiples. Son faible impact sur environment évidemment, le temps de trajets ultra court, et “sa réversibilité” souligne le journal. Pour cause, si les riverains venaient à se lasser du téléphérique, il suifferait de déboulonner les pylônes. On est loin des aménagements que nécessitent l’implantation d’un metro.

Sud-Ouest n’élude pas la question du prix qui n’excéderait pas, selon l’article, celui d’un ticket de tram, vélo compris.

Inspiré par Brest

Le projet d’un téléphérique urbain, n’est pas nouveau. Inauguré le 19 novembre 2016, à Brest, ce moyen de transport comporte deux cabines, et peut transporter jusqu’à 60 personnes dans un même temps, soit 1 200 passagers par heure.Il a fait l’objet d’une présentation aux élus Bordelais. C’est dire si le projet intéresse…