Une nouvelle liaison fluviale entre Bègles et Bouliac

Une navette fluviale gratuite entre Bouliac et Bègles devrait être testée en juin pour cyclistes et piétons afin de relier les deux rives. Un nouvel aménagement touristique pour les rives de la Garonne, qui permettra également de faciliter l’accès au fleuve pour les transports de marchandises. 

Le dernier conseil de Bordeaux Métropole l’a décidé vendredi : un bac reliant Bègles à Bouliac en amont du pont de Pierre devrait prochainement voir le jour. Le projet était en pourparlers, Alain Juppé l’a finalement validé dans l’une de ses dernières réunions en tant que président de la Métropole. Un ponton va être construit pour mettre en place ce projet, et pallier à la fermeture de la piste cyclable sur le pont François-Mitterrand, facilitant le transit fluvial.

Un aménagement des berges de la Garonne

Soutenu par l’Etat et la Région, ce nouvel itinéraire ouvre une nouvelle voie aux utilisateurs de ce type de déplacements. Le batcub permet déjà à de nombreux utilisateurs de gagner un temps précieux de trajet grâce à ces itinéraires fluviaux. Une façon originale de découvrir de nouvelles communes limitrophes de la Métropole, en une dizaine de minutes.

Un autre voyage sur l’eau, le projet de liaison fluviale entre Bordeaux et Royan pourrait relier les deux villes en 1h30 à bord d’un catamaran ultra moderne. 

Les transports du futur

Les transports fluviaux s’inscrivent dans une nouvelle organisation des déplacements, afin de faciliter les accès souvent saturés par les routes classiques. Un projet de deux lignes de métro, imaginé par Mickaël Baubonne, docteur en droit public à l’Université de Bordeaux a relancé une idée pourtant abandonnée en 1994 à cause de son coût et de la nature fragile du sous-sol bordelais.

Et dans les airs ? L’idée d’un téléphérique germe également dans ces nouveaux moyens de transport, le long ou au-dessus de la Garonne. Une façon de survoler les embouteillages toujours plus nombreux à Bordeaux, à l’exemple de Brest, qui a recours à cette navigation aérienne. Un projet évoqué cet été, lors de la concertation lancée par la Métropole sur Bordeaux en 2050, qui séduit de nombreux Maires. 

Alors que Bordeaux pourrait atteindre le million d’habitants d’ici 2030, les transports pourraient bien considérablement évoluer afin de désengorger les routes, et faciliter les accès dans la CUB et la Région.